Auto Expo : les commandes pleuvent !

Le flux des visites et la prise des commandes largement supérieurs à ceux de l’édition 2014. 30 à 50% des prospects décidés à concrétiser leurs intentions d’achat. Les transactions réalisées lors de l’événement correspondent à des volumes additionnels pour les opérateurs et non à des achats initialement reportés.

Les concessionnaires sont aux anges. Une affluence exceptionnelle a été enregistrée lors des cinq premiers jours (sur les dix que compte l’évènement) du Salon de l’automobile (12 au 22 mai). Selon la majorité des exposants, la ruée des visiteurs s’accompagne de commandes effectives, ce qui confirme le retour de la croissance amorcée en 2015 et consolidée au premier trimestre. Contrairement à l’édition 2014 pendant laquelle les visiteurs se contentaient de s’informer sur les offres, nombreux sont cette fois-ci ceux qui sont décidés à acheter. «Plus de 70% des visiteurs que nous avons reçus veulent acquérir une voiture sur le court et moyen terme», informe une source chez Ford. Selon des commerciaux, le taux de concrétisation se situe en moyenne entre 30 et 50% selon les marques. Le directeur commercial d’une marque généraliste confirme que le taux de déperdition ne dépasse pas 10% pour les commandes passées durant les cinq premiers jours du salon.

Tous ces professionnels expliquent cette tendance par le fait qu’une bonne partie des visiteurs intéressés ont compris qu’avec les remises déjà accordées, les concessionnaires ne vont pas en faire plus. Un exposant rappelle à ce titre qu’en 2014, les prix promotionnels du Salon avaient été rabotés de 15 000 à 30 000 DH pour relancer les ventes.

Il n’en demeure pas moins que les remises atteignent encore des niveaux record. Elles varient de 10 à 15% dans le luxe et vont jusqu’à 20 % pour les citadines et les segments moyens. Cerise sur le gâteau, plusieurs enseignes proposent systématiquement la reprise pour encourager la clientèle. Les concessionnaires veulent saisir cette aubaine qui les met en contact direct avec la masse pour communiquer sur ce mécanisme qui peine encore à s’installer sur le marché.

Les marques généralistes espèrent doubler leurs ventes mensuelles

Cette bonne dynamique est attendue pour durer pour les jours restants de l’Auto Expo. Des professionnels s’attendent à ce que les prises de commandes s’accélèrent à partir de ce vendredi. Ce week-end devra connaître encore un pic des visites à l’image du samedi et dimanche précédents où les stands ont été littéralement envahis. Plusieurs clients ont dû attendre des heures pour accéder aux espaces de négociation avec les commerciaux.

En dehors de Dacia qui capitalise sur son positionnement économique pour faire du volume, les marques généralistes qui dominent le marché projettent de réaliser entre 2 000 et 2 500 ventes, contre une moyenne mensuelle de 1 000 à 1 200 unités. Pour les professionnels, les transactions conclues lors de l’événement correspondent à des volumes additionnels pour les opérateurs et non à de simples concrétisations d’intentions d’achat reportées. Avant même la tenue du Salon, le marché des véhicules particuliers a terminé le premier trimestre sur une croissance de 22%. Ce qui n’était pas le cas pour l’édition de 2014.

Il faut dire qu’en plus de l’effort des concessionnaires sur les prix et les conditions de financement très intéressantes proposées par les sociétés spécialisées sur place, l’organisation jugée plus professionnelle concourt à la bonne tenue des affaires. «Nous ressentons un saut qualitatif à tous les niveaux par rapport aux éditions précédentes», confie une source chez Renault.

Si les commandes sont en hausse par rapport aux éditions précédentes, la demande par segment ne connaît pas de grands changements. En effet, les professionnels rapportent que les visiteurs sont intéressés en premier lieu par les citadines pour des budgets à partir de 100 000 DH. Viennent ensuite les SUV qui font de plus en plus d’adeptes en raison de leur capital image, leurs caractéristiques techniques et leur prix de plus en plus abordable. Les compactes suivent en troisième position avec une demande qui connaît un léger frémissement lors des premiers jours du Salon. Les berlines se maintiennent en quatrième position dans le choix de la clientèle.