Auto Expo 2012 promet une affluence record estimée à  300 000 visiteurs

Du 18 au 27 mai, plus de 30 marques exposeront leurs modèles actuels et futurs. Les véhicules utilitaires auront leur propre salon dès 2013. Une bonne partie des ventes auto de l’année sera réalisée lors de l’événement.

Auto Expo est un évènement fort attendu. Cette année, ce rendez-vous bi-annuel se tiendra à l’Ofec du 18 au 27 mai et promet d’être à la hauteur de l’affluence estimée à plus de 250 000 visiteurs, puisqu’en 2010, 200 000 personnes avaient déambulé au Parc des expositions de la Foire internationale de Casablanca. Cette huitième édition réunira des concessionnaires véhicules particuliers (plus de 40 représentants, plus de 30 marques), accessoiristes, motocycles (une dizaine pour environ 15 marques). Le coût de l’évènement avoisinerait 20 millions de DH.

Le jeudi 17 mai sera une journée exclusivement réservée à la Presse, tandis que le lendemain et jusqu’au 27 mai, le public (les plus optimistes attendent 300 000 visiteurs) pourra venir contempler les modèles actuellement en vente sur le marché, et d’autres qui le seront à court et moyen termes… pour peut-être jeter leur dévolu sur l’auto qui les fera «craquer». Car, avant tout, Auto Expo est un salon commercial. C’est pourquoi, hormis les professionnels du secteur, d’autres acteurs indirectement liés à l’univers automobile seront présents en force, dans l’espoir de conclure des contrats. C’est notamment le cas des sociétés de financement et des assureurs. Ces deux entités rivaliseront d’ingéniosité marketing pour attirer le client.

D’ailleurs, maintes marques proposeront d’acquérir des véhicules clés en main via ces sociétés de crédit. Mais contrairement aux années passées, cette huitième édition n’accueillera pas de véhicules utilitaires légers (VUL), ce qui permettra de libérer de l’espace pour les VP (véhicules particuliers). Cela étant dit, les VUL ont désormais leur propre salon. Dès 2013, il se tiendra également de manière bi-annuelle, en alternance avec Auto Expo. Les exposants escomptent des retombées significatives, non seulement pour amortir leurs frais mais également pour booster leur CA plus ou moins lié à l’évolution macroéconomique.

Auto Expo ne stimule pas les ventes

En effet, même s’il est vrai que le marché local enregistre une hausse régulière et annuelle de l’ordre de 8% (alors que, par exemple, en France le secteur affiche plus de 20% de baisse), ledit marché est de plus en plus concurrentiel (les concessionnaires rognent souvent sur leur marge) et surtout il demeure dans l’expectative, puisque d’aucuns prévoient pour 2013 une hausse du carburant, de la vignette et des frais de première immatriculation (du simple au double pour ces deux taxes) !

En fait, lorsque l’on interroge certains opérateurs sectoriels qui observent cet évènement avec une acuité particulière, ils nous avouent qu’Auto Expo ne stimule pas leur CA annuel. Pour ces derniers, il s’agit plutôt d’un déplacement des ventes sur une période déterminée. Par conséquent, nombreux sont les représentants de marques qui considèrent Auto Expo comme une immense et splendide vitrine. D’ailleurs, d’édition en édition, les stands sont de plus en plus soignés, animés, en phase avec les standards internationaux. Pour preuve, conscient de cette réalité, la prestigieuse marque Jaguar qui «snobait» jusqu’alors ce salon sera désormais présente. Nul doute que le cru 2012 sera à la hauteur des attentes des visiteurs et acheteurs potentiels… même si l’automobile est de plus en plus taxée par l’Etat.