« Audi Q5 » : small is beautiful

La mode est à  la miniaturisation. Si l’Audi Q5 a tout l’air d’être à  la Q7 ce que la BMW X3 est à  BMW X5, la marque garde son positionnement de sport utility vehicle (SUV) et n’ose pas passer au sport activity véhicle (SAV) comme sa concurrente.

La mode est à la miniaturisation. Si l’Audi Q5 a tout l’air d’être à la Q7 ce que la BMW X3 est à BMW X5, la marque garde son positionnement de sport utility vehicle (SUV) et n’ose pas passer au sport activity véhicle (SAV) comme sa concurrente. Ne serait-ce qu’en matière de taille, la Q5 est plus imposante que la X3.
Pour ce que qui est de l’apparence extérieure, la Q5 affiche fièrement sa parenté avec la Q7. Cependant, la mode est à la personnalisation. Ainsi, Audi propose trois versions de design extérieur: pare-chocs noir (de série), pare-chocs de couleur contrastée ou peinture intégrale. Deux packs sont offerts pour la carrosserie : S line qui confère au SUV haut de gamme un look résolument sportif, alors que le pack offroad avec protection anti-encastrement à l’avant et à l’arrière et jantes de 19 pouces souligne la puissance du véhicule.
Les espaces de rangement sont nombreux. Le siège avant droit rabattable et la banquette arrière coulissante permettent de disposer d’un volume du coffre qui varie entre 540 et 1 560 litres.
Trois motorisations sont disponibles : la 2.0 TFSI essence qui consomme en moyenne 8,5 l/100 km, le 2.0 TDI d’une puissance maximale de  170 ch (125 kW ) et d’une consommation de 6,7 l/100 km et le 3.0 TDI, un V6 diesel qui développe 240 ch (176 kW) pour 7,7 l/100 km. Pour son lancement, la Q5 est proposée à partir de 490 000 DH TTC.