Attijariwafa bank mobilise 5 milliards de DH pour financer 20 000 TPE cette année

Une centaine d’agences sont ouvertes à  cette clientèle et un système de scoring destiné à  simplifier l’octroi des crédits conçu. Depuis 4 ans, la banque met sur le marché des packages et formules destinés en premier lieu à  alléger les frais bancaires des TPE.

Attijariwafa bank dévoile son dispositif en direction des très petites entreprises (TPE). La banque compte financer 20 000 nouvelles TPE grâce à une enveloppe dédiée de 5 milliards de DH au titre de l’année 2014. Selon Hassan Bertal, directeur général adjoint du pôle en charge du marché de l’entreprise, la banque entend par TPE, à l’instar de la définition officielle retenue par Bank Al-Maghrib, les structures qui font moins de 3 MDH de chiffre d’affaires par an. «Cette population d’entreprises n’est pas encore prise en charge comme il se doit par le réseau bancaire. Elle manque sérieusement d’accompagnement alors qu’elle représente un enjeu majeur pour l’économie nationale. Il s’agit de 3 millions d’opérateurs, qui offrent 50% de l’emploi avec 60 000 nouvelles créations annuelles», affirme-t-il. Si le tissu de TPE peine aujourd’hui à se financer, c’est en premier lieu en raison de deux types de considérations. La première est celle de la distribution (rapport charges fixes sur PNB de cette cible) et la deuxième concerne le profil de risque de ces entreprises.

L’offre du groupe couvre l’ensemble des besoins de la TPE

Pour pallier cette carence, le groupe Attijariwafa bank s’est mis depuis 4 ans à mettre sur le marché des packages et formules adaptés à la TPE et destinés en premier lieu à alléger les frais bancaires. Aujourd’hui, la banque compte passer à une autre étape pour desservir le segment de la TPE. «Nous avons consacré une centaine de nos agences exclusivement à ce type de clientèle appelées “Centres TPE”. De plus, nous avons lancé une opération immersion au cours de laquelle 300 de nos chargés de relation iront passer une semaine avec les TPE de leur portefeuille pour voir de plus près la vie de ces entreprises», annonce M. Bertal.
Autre innovation majeure de la banque, le processus d’octroi des crédits à cette cible sera revu. Ainsi, un système de scoring, spécifique à la TPE, se basant sur des critères purement qualitatifs, notamment l’historique et la régularité des opérations, sera mis en place. «Pour les TPE, les états financiers pour juger de la qualité de la contrepartie n’existent pas dans la majorité des cas et lorsqu’ils existent, ils ne sont pas fiables», relève M. Bertal pour justifier l’implémentation du nouveau système de scoring. Il rappelle que la banque a développé une offre destinée à la TPE et dénommée Rasmali, qui couvre l’ensemble de ses besoins : banque au quotidien, assurance et financement.