Attijariwafa bank, market maker sur la monnaie chinoise

Le groupe vient de lancer une offre permettant aux entreprises d’effectuer leurs transactions en Renminbi La banque conclut aussi un partenariat avec 4 grands donneurs d’ordre pour appuyer les TPME dans le cadre de la stratégie des écosystèmes.

Attijariwafa bank s’érige en market maker sur la devise chinoise, le Renminbi. Le groupe vient de commercialiser une offre de produits et services permettant aux entreprises marocaines et aux opérateurs chinois installés localement d’effectuer leurs transactions dans cette devise dans le cadre de leurs activités de commerce international avec l’Empire du milieu. La solution du groupe offre entre autres avantages une sécurisation du taux de change ou l’accès à une base de clients/ fournisseurs plus larges. Autant d’atouts qu’Attijariwafa bank a exposé lors d’un récent séminaire d’information qui a rassemblé plusieurs entreprises clientes du groupe ou désirant développer un courant d’affaires avec la Chine. Le lancement de cette offre s’inscrit dans le cadre de la signature de l’accord stratégique conclu entre Attijariwafa bank et Bank of China Pekin, lors du Forum économique Maroc-Chine qui s’est tenu le 28 novembre dernier. Cet accord vise à promouvoir l’utilisation du Renminbi pour les opérations de commerce international et à exposer l’offre produits et services dédiés, ainsi que la stratégie d’accompagnement à l’international d’Attijariwafa bank et de Bank of China en faveur de leurs clients respectifs.

Sur un tout autre registre, le groupe a signé avec de grands donneurs d’ordre à savoir le Groupe OCP, Holcim, Cosumar et l’ONEE des conventions de partenariat pour mettre en place un dispositif de soutien et d’accompagnement aux TPME œuvrant dans les écosystèmes. Ceux-ci ont pour rappel été introduits dans le plan d’accélération industrielle 2014-2020, institué par le ministère de tutelle. Le partenariat conclu est construit autour de 4 leviers principaux. Il s’agit en premier du financement des investissements des fournisseurs dans les écosystèmes par le biais de mécanismes spécifiques (Crédit Macharii industrie, Crédit Macharii Effinergie, Leasing Industrie).

Un deuxième axe porte sur le financement des besoins de fonctionnement des fournisseurs et la prise en charge des règlements intra écosystème (préfinancement des marchés, avances sur factures, Confirming). En troisième lieu, l’accord porte sur la sensibilisation à travers des tournées régionales, avec les donneurs d’ordre, en faveur des TPME (visibilité sur les marchés futurs, présentation des procédures de soumission et référencement, formations…). Enfin, un dernier axe porte sur l’accompagnement des entreprises dans les écosystèmes (prise en charge des besoins de financement, accompagnement à l’international, innovation…).