Attijariwafa bank : le Sénégal dès le 7 juillet, Qatar et les Emirats avant la fin de l’année

Le Sénégal considéré comme tête de pont pour un rayonnement dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Des bureaux aux Emirats et au Qatar s’occuperont du Moyen-Orient.

En route pour de nouvelles aventures ! Le 7 juillet prochain, le groupe Attijariwafa bank inaugurera officiellement sa nouvelle banque au Sénégal. Une quarantaine d’employés pour une banque universelle qui disposera, dans un premier temps, de trois agences y compris le siège, mais qui a l’ambition d’en ouvrir rapidement une quatrième d’ici la fin de l’année et de passer à une dizaine de points de contact d’ici 2008. C’est Saïd Raki, ancien directeur central de la grande entreprise chez Wafabank et Senior banker, après la fusion, qui présidera le conseil d’administration de la nouvelle entité. Quant à la direction générale, elle sera assumée par Mohamed El Ghazi, jusque-là senior banker à Attijariwafa bank et qui a assuré dans le passé la direction marketing du marché de l’entreprise à Wafabank.

Attijariwafa bank Sénégal, qui sera dotée d’un capital de 2,1 milliards de francs CFA, soit près de 3,5 millions d’euros, offrira une gamme complète de services, allant des produits de base (comptes, dépôts…) jusqu’aux produits parabancaires comme les crédits à la consommation, les prêts immobiliers ou la monétique.
Le groupe Attijariwafa bank ne cache plus son objectif de se positionner en tant qu’opérateur de référence à l’échelle du continent noir. Et le Sénégal constitue la tête de pont pour toute l’Afrique de l’Ouest. La prospection en Mauritanie et dans d’autres pays de la région est déjà lancée.

Tout a commencé en 2005 avec l’acquisition de 53,54% de la Banque du Sud en Tunisie
Tout a commencé en novembre 2005, avec l’acquisition de 53,54% de la Banque du Sud en Tunisie, en partenariat avec Banco Santander. En parallèle, une demande d’agrément a été déposée en Algérie pour la création d’une banque universelle. A quelques jours d’intervalle, la banque centrale française a délivré un passeport européen à Attijariwafa bank Europe, qui a ainsi vu le jour en tant que filiale bancaire de droit français.

Les ambitions ne s’arrêtent pas là. Lors de l’inauguration de la nouvelle salle de marché d’Attijariwafa bank Capital Markets, Khalid Oudghiri a annoncé l’ouverture, d’ici la fin de l’année, d’un bureau aux Emirats Arabes Unis et d’un autre, à Doha, au Qatar. L’idée est de s’exporter au Moyen-Orient et de bénéficier des contacts de la banque, entretenus grâce aux différents road shows effectués dans le Golfe, lors des OPV d’Addoha et de Maroc Telecom notamment.