Attijariwafa bank fait sauter un verrou

La banque s’est engagée à  ramener la date de valeur pour les remises de chèques et effets à  J + 2.
Le client s’aperçoit que les conditions qui lui sont appliquées
peuvent être considérablement assouplies.

Les dates de valeur pour toute remise de chèque ou d’effet, quel que soit leur lieu d’encaissement au Maroc, ramenées à  J + 2 !, c’est l’engagement que vient de prendre Attijariwafa bank vis-à -vis de tous ses clients, particuliers, professionnels et entreprises. Précision utile, la mesure s’applique sur la base de jours calendaires. En outre, les clients qui bénéficient de conditions plus favorables

– J + 1, avantage concernant essentiellement les chèques Attijariwafa bank – continuent à  en profiter.
Evidemment, ce nouveau coup de boutoir de la première banque de la place a semé le trouble au sein de la concurrence. Car, pour les effets ou chèques – de banque à  banque – hors place, les dates de valeur peuvent dépasser largement 8 jours pour atteindre 15 jours dans certains cas. Le fait de raccourcir la date de valeur ne peut donc que satisfaire les entreprises, surtout celles dont la trésorerie est souvent tendue. Cela concerne particulièrement les PME.

Les autres établissements devront réagir avec des offres aussi percutantes
Mais de l’avis d’un observateur, fin connaisseur des pratiques bancaires, l’annonce d’Attijariwafa bank doit être appréciée avec plus de recul. A ce propos, il souligne que, pour le hors-place, nombre d’entreprises clientes de différents établissements sont arrivées à  obtenir du J + 4. Et d’ajouter que les opérations sur place sont beaucoup plus significatives ; leur volume est d’ailleurs estimé à  65% et plus dans la profession.

Il n’en demeure pas moins qu’en renonçant à  une partie de ses gains – ou en la restituant à  la clientèle – Attijariwafa bank, qui peut s’appuyer sur des moyens financiers considérables, a fait sauter un verrou et non des moindres. Il s’agit en fait d’une véritable boà®te de pandore. Désormais, le client s’aperçoit en effet que les usages qui régissent ses relations avec la banque ne sont pas immuables, notamment grâce à  la concurrence devenue une réalité sur bien des aspects. Pour ne pas être laissé en rade, chaque établissement se doit de bien réagir par des offres tout aussi percutantes. On peut ainsi rêver d’un compte crédité le jour même pour un versement espèces et bien d’autres assouplissements des conditions.