Attijariwafa bank acquiert 5 banques en Afrique et porte son réseau à  1 000 agences

Elle vient de reprendre le réseau bancaire africain du Crédit Agricole France, présent dans cinq pays, pour un montant de 2,8 milliards de DH.
Le groupe Attijariwafa se désengage en contrepartie du Crédit du Maroc et augmente la participation du Crédit Agricole dans sa filiale Wafasalaf.

C’est une méga opération que vient d’annoncer Attijariwafa bank (AWB) en milieu de semaine, mais pas celle qu’on attendait. En effet, alors que toute la place se faisait écho de l’acquisition par la première banque privée du Royaume du Crédit du Maroc, AWB cède, au contraire, 24% du capital de cet établissement, détenus par sa filiale Wafa Assurance, à sa maison mère Crédit Agricole France, pour un montant de 144 millions d’euros, soit 1,6 milliard de DH. En contrepartie, AWB reprend la participation de la banque française dans son réseau de banques de détail en Afrique, à savoir Crédit du Congo (81% du Capital), Société Ivoirienne de Banque (51% du capital), Société Camerounaise de Banque (65% du capital), Union Gabonaise de Banque (59% du capital) et Crédit du Sénégal (95% du capital). Le montant de cette acquisition se monte quant à lui à 250 millions d’euros, soit 2,8 milliards de DH. De plus, AWB cède 15% supplémentaires du capital de Wafasalaf à Sonfinco, filiale de crédit à la consommation du Crédit Agricole France qui en détenait déjà 34%, pour un montant de 71 millions d’euros (0,8 milliard de DH).

400 MDH déboursés au final par le groupe Attijariwafa
Ainsi, ce ne sont que 400 MDH (différence entre les montants d’acquisitions des deux banques) qui seront déboursés en numéraires par le groupe marocain pour s’offrir cinq banques dans cinq pays africains. Un coup de maître. C’est le moins qu’on puisse dire pour qualifier cette opération car, à travers elle, AWB profite du désengagement de la banque française de l’Afrique subsaharienne pour «accélérer son développement à l’international et compléter son dispositif déjà déployé en Tunisie, au Sénégal et au Mali», comme le souligne Mohamed El Kettani, PDG de la banque, dans le communiqué diffusé mardi 25 novembre. L’opération n’est toutefois pas encore bouclée. «Elle ne sera finalisée que lorsque toutes les autorisations réglementaires seront obtenues, donc, nous l’espérons, au cours de l’année 2009», précise Ismail Douiri, directeur du pôle Finance, Transformation et Opérations chez AWB. Mais une fois achevée, cette acquisition permettra à la banque marocaine de prendre le contrôle d’un réseau bancaire représentant 1 350 employés, un produit net bancaire (PNB) 2007 de 115 millions d’euros (1,3 milliard de DH) et un total bilan 2007 d’environ 1,42 milliard d’euros (15,8 milliards de DH). Ajoutées à son réseau marocain, à sa filiale tunisienne Attijari bank, à son ensemble sénégalais CBAO/Attijari bank Sénégal et à sa filiale malienne BIM, ces cinq nouvelles banques porteront le nombre d’agences bancaires d’AWB (hors filiales spécialisées) à 1 000 agences.