Atlas Hospitality prévoit d’ouvrir un hôtel tous les six mois d’ici à  2007

Essaouira, Agadir, Casablanca, Tanger… plusieurs projets sont déjà sur les rails.

Pas de trêve estivale pour les équipes de l’ex-Sotoram (Société touristique de Royal Air Maroc) rebaptisée Atlas Hospitality début 2005. A la demande de Mohamed Berrada, président de la RAM, la société mère, elles ont travaillé à un rythme soutenu sur le programme de réalisation de nouvelles unités hôtelières afin de renforcer les capacités de la chaîne et la positionner à court terme parmi les leaders du marché.
Parmi les chantiers qui seront ouverts incessamment figure celui de Riad Amegdoul à Essaouira. Les élus de la ville et la société ont signé le contrat de cession du terrain qui accueillera un hôtel 5 étoiles de 130 chambres, un spa, une piscine couverte exotique et un ensemble touristique résidentiel haut de gamme destiné aux longs séjours internationaux. La construction de cet ensemble en première ligne démarrera vers janvier 2006, le temps de finaliser les plans et les appels d’offres. En principe, cette unité hôtelière de nouvelle génération ouvrira ses portes à l’été 2007. L’investissement prévu est de 150 MDH.
Capacité d’hébergement de 4 000 lits d’ici deux ans
Atlas Hospitality a également repris le projet que Palm Beach avait initié à Agadir. Ce terrain pieds dans l’eau abritera un club de vacances 4 étoiles de 320 chambres doté d’un spa, qui sera commercialisé selon le concept «all inclusive», des restaurants, bars, boutiques, un night-club et un centre de conférences.
Selon Kamal Bensouda, Dg d’Atlas Hospitality, « la reprise de ce projet permet de renforcer la présence de la chaîne sur cette destination. Atlas Hôtels va ainsi disposer d’une capacité globale de 1300 lits sur cette
destination. Une taille critique pour consolider le portefeuille clientèle ». Le Palm Beach Agadir ouvrira ses portes en 2007 avec un effectif de 300 employés. Les travaux devront démarrer avant la fin de l’année 2005 et dureront 16 mois. Quelque 160 MDH seront investis dans ce projet.
Et ce n’est pas tout, dans son programme de développement, Atlas Hospitality prépare également l’ouverture d’un hôtel situé à l’aéroport de Nouaceur. Cette unité de 200 chambres sera opérationnelle en juillet 2006. «La réalisation des gros œuvres est achevée dans des délais record. L’établissement permettra au hub de disposer enfin d’un hôtel de qualité pour les passagers en transit au départ du Moyen-orient ou de l’Afrique vers l’Europe ou de l’Amérique du Nord », précise Kamal Bensouda.
Tanger n’est pas en reste. Atlas Hospitality est en train de finaliser de nouveaux investissements dans la région. Un hôtel de 4 étoiles, d’une capacité de 130 chambres et un hôtel de luxe de 50 suites et chambres «premium» y verra le jour. La reprise d’une ancienne unité balnéaire proche de Casablanca est aussi à l’étude et entre dans le cadre de la mission de restructuration d’actifs abandonnés définie par le groupe.

Un chiffre d’affaires de 400 MDH est attendu à l’horizon 2008
Vaste programme ! Et ce n’est pas fini, « nous continuons également de renforcer les unités existantes avec de nouveaux centres de profit additionnels», ajoute le DG d’Atlas Hospitality. A Marrakech, où le groupe est solidement implanté, l’hôtel Médina & Spa ouvrira un night-club de nouvelle génération d’une capacité de 700 places. L’hôtel Atlas Asni aura, pour sa part, une brasserie ouverte sur l’avenue Mohammed VI. Le projet d’extension de cet établissement comprend de nouvelles suites avec vue sur les cimes de l’Atlas, outre une nouvelle agence de la Ram.
Il y a aussi lieu de rappeler qu’Atlas Hôtels a repris certaines unités qui appartenaient à l’ONMT (Office national marocain du tourisme). Celui d’Oujda a été inauguré en juillet dernier et enregistre des «performances remarquables» pour ses deux premiers mois d’exploitation. La mise à niveau de celui de Chefchaouen démarre fin septembre et les travaux dureront 3 mois. L’ouverture officielle est programmée pour janvier 2006. «Les hôtels de Khénifra et Taliouine seront pris en charge selon le même schéma», annonce Kamal Bensouda.
Les engagements du Groupe Atlas Hospitality Morocco, en pôle de croissance hôtelier avec une taille critique sur le marché, sont ainsi tenus. L’objectif pour cette filiale de la RAM est d’enregistrer une croissance de son chiffre d’affaires de 20 % par an sur la période 2005/2008 pour doubler ses revenus et atteindre le niveau de 400 MDH au plus tard courant 2007/2008 afin de compenser la cession de l’activité catering opérée au courant de cette année.
De source proche du dossier, on apprend également qu’une augmentation du capital de l’entreprise est imminente. Par ailleurs, ses réserves pourraient passer de 110 MDH actuellement à 220 millions à court terme. Ce qui lui permettra de disposer d’une force de frappe financière nécessaire pour accompagner le développement accéléré.
La filiale de la Ram pourra ainsi réaliser une ouverture d’hôtels tous les six mois sur les trois prochaines années. La capacité des établissements du groupe, qui se situe à 1800 lits à fin 2004, devrait ainsi doubler dès 2007.

Atlas Hospitality en chiffres
L e chiffre d’affaires consolidé réalisé à fin août 2005 atteint 180 MDH. A fin octobre 2005, clôture de l’exercice, il sera de 210 millions, en progression de 30 % par rapport à l’exercice précédent et dépasse les objectifs prévus de 4 %.
– Les unités affichent un taux d’occupation annuel global à fin août de 70 % contre 65 % l’année précédente, soit une progression de 5 points.
– L’effectif total, permanents et extras, a atteint 780 employés, y compris celui des unités récemment acquises, notamment les hôtels Orient Oujda et Chefchaouen.
– Le taux du résultat brut d’exploitation consolidé enregistré à fin août 2005 dépasse le niveau de 45 % du chiffre d’affaires, en amélioration de 10 points par rapport à 2004, annonçant une année record en termes de résultat dans le cadre de la consolidation au sein du Groupe Royal Air Maroc.