«Tilifoun dialdar» : les détails de l’offre Méditel pour le fixe

Il s’agit d’un fixe prépayé. Avantages : pas de contraintes d’installation et pas d’engagement.
Boîte vocale, envoi de SMS, répertoire téléphonique
: des services nouveaux.
«012», indicatif de Méditel pour le fixe.

Longtemps suspendu à la publication du décret permettant aux nouveaux opérateurs d’intervenir sur le segment, le lancement du fixe chez Méditel n’est plus qu’une simple question de jours. Déjà, un plan de communication sous forme de teasers a démarré. En effet, depuis quelques jours, un mystérieux numéro «012» orne panneaux d’affichage et annonces presse. «012» ? Il s’agit en fait de l’indicatif réservé à Medi Telecom pour ses clients du fixe, le numéro de téléphone complet étant toujours composé de neuf chiffres. Mais que contient l’offre ? En exclusivité, La Vie éco dévoile le contenu de ce qui sera lancé dans quelques jours à destination des particuliers.

D’abord, le nom du produit : il s’appellera tout simplement Tilifoune dialdar, littéralement «téléphone de maison». Pour ratisser large, le nouvel opérateur de téléphonie fixe lance un produit prépayé décliné sous forme de pack. Pour le lancement, le pack, qui sera proposé à 390 DH TTC, comprendra un téléphone Sagem avec chargeur de table et 20 DH de communications. Méditel met en avant plusieurs services à valeur ajoutée qui constitueront la force distinctive de sa formule. Outre une tarification et une installation simplifiées, puisqu’il suffit de charger l’appareil, la connexion étant assurée par un réseau radio (WiMax) «Tilifoun dialdar», évitera au client la contrainte d’un engagement et des frais d’abonnement. Il ne sera pas non plus obligé de se plier à la corvée du paiement des factures mensuelles s’agissant d’un produit prépayé.

Notons que l’on pourra recharger le crédit de la même manière que pour une carte Médijahiz (carte prépayée du mobile), en achetant des cartes à gratter auprès des distributeurs, dans les guichets automatiques bancaires, ou encore à partir de son mobile si l’on dispose d’un abonnement chez l’opérateur. Important, si au bout de six mois aucune recharge, appel entrant ou sortant, ou SMS n’a été effectué, le numéro ne sera plus valide. Le solde sera donc remis à zéro et le client ne pourra plus ni émettre ni recevoir. Pour retrouver l’usage du numéro, il lui faudra effectuer une recharge. Le délai accordé à cet effet est de deux mois seulement. Au-delà de cette période, il sera définitivement perdu.

Aux avantages précités, s’ajoute une panoplie de services à l’instar de la boîte vocale, d’un répertoire d’une capacité d’enregistrement de 300 contacts avec option d’envoyer des SMS vers tout autre numéro de téléphone.

Quel sera le taux de couverture, quelles villes seront concernées dans un premier temps ? A ce jour, l’on ne sait pas encore ce qu’il en sera, même si la logique économique voudrait que les grandes villes soient arrosées en premier lieu. Chez l’opérateur, en tout cas, c’est le black-out complet sur le sujet. Même la signification du «012» n’a fait l’objet d’aucun commentaire.
La bataille entre les deux opérateurs ne fera ainsi que commencer et promet d’être rude. Maroc Telecom ne voudra certainement pas céder du terrain dans un segment qui, jusque-là, lui a appartenu.

1,99 DH HT la minute

Pour ce fixe prépayé, Méditel propose une tarification unique de 1,99 DH HT/minute vers toutes les destinations nationales qu’elles soient mobiles ou fixes. Le SMS sera quant à lui facturé à 1 DH HT. S’agissant des appels vers l’étranger, ils seront fixés par zone et varieront entre 4,15 DH HT pour la zone 3 regroupant la Libye, la Mauritanie, la Grèce et Andorre et 20 DH pour la zone 15 comprenant, entre autres, la République dominicaine. Méditel réserve toutefois une promotion pour le lancement de son offre. Ainsi et jusqu’au 31 juillet 2006, dans la limite des 100 000 premiers clients, tous les appels
vers un autre «Tilifoun dialdar» seront facturés à seulement 0,10 DH HT.