Assurance : les courtiers inquiets de la dégradation de leurs revenus

L’assurance au Maroc réclame une hausse du taux de la commission.

Le constat a été rappelé lors des travaux d’ouverture de la 4e rencontre annuelle des agents et courtiers tenue le 11 septembre : le revenu des intermédiaires est en nette dégradation ! La FNACAM a saisi l’occasion pour réclamer la revalorisation des commissions versées par les compagnies d’assurance. Aux yeux de Farid Bensaid, son président, pour remédier à la baisse des revenus du réseau, plusieurs solutions se présentent. La plus simple consiste à augmenter le taux de la commission due aux intermédiaires. «Ce que les compagnies refusent dans l’état, au motif que leurs profits sont en baisse», explique-t-il.

Face à cela, la FNACAM propose de rémunérer certains services rendus par les intermédiaires, sachant qu’il est très difficile aujourd’hui d’augmenter la prime d’assurances automobiles. Enfin, les intermédiaires proposent la mise en place de primes d’intéressement et sur la rentabilité des contrats en gestion. C’est un nouveau dossier très sensible qui vient d’être rouvert. Pas sûr que les assureurs délieront leur bourse aussi facilement.