Assistance à  l’export vers les USA : les textiliens décrochent le gros lot

Sur 74 entreprises sélectionnées dans le cadre du «New business opportunities», 50 sont des entreprises textiles.
L’Amith a sélectionné les 50 entreprises potentielles.
La priorité est accordée aux opérateurs qui ont participé au
Magic show.

Le «New business opportunities» (NBO) entre dans sa phase opérationnelle. Ce programme, lancé en octobre 2005, a pour objectif l’accompagnement des secteurs industriels et services exportateurs marocains désirant accéder au marché américain. Une année après sa mise en place, l’Association marocaine des industries textiles et de l’habillement (Amith) a tenu, le 18 octobre, une réunion pour annoncer le démarrage effectif de ce programme et, surtout, pour informer les entreprises textiles des procédures mises en place.

Globalement, et tous secteurs confondus, quelque 147 entreprises ont soumissionné à l’appel à manifestation d’intérêt lancé au début de l’année 2006, pour profiter de ce programme qui doit s’étaler sur les quatre prochaines années. Sur les 147 entreprises soumissionnaires, 74 ont été sélectionnées.

Trente critères de sélection dont la capacité de production et la connaissance de l’anglais
S’agissant du secteur textiles, 50 entreprises ont été sélectionnées pour profiter de la tranche 2006-2007 de ce programme. La sélection des entreprises s’est faite sur la base d’une trentaine de critères dont les plus importants sont la structuration de la société, sa capacité de production, son degré de connaissance du marché américain, la maîtrise de la langue ainsi que les moyens que compte engager l’entreprise pour se positionner sur le marché américain.

L’accompagnement des entreprises dans le cadre du NBO consiste en l’élaboration au profit des entreprises sélectionnées d’un plan d’export. Cet accompagnement peut se faire de façon individuelle (pour une seule entreprise) ou bien s’inscrire dans une démarche collective, pour un groupe d’entreprises.

L’Amith s’est dotée d’un «Espace USA»
Pour l’heure, c’est cette deuxième formule qui est appliquée puisque la priorité sera donnée, dans un premier temps, aux dix entreprises qui ont participé à la dernière édition du Magic show (salon du textile) qui a eu lieu du 28 au 31 août à Las Vegas. Ces entreprises avaient, rappelons-le, décroché des commandes d’une valeur de 100 millions de dirhams.

Encadrées par l’Amith, ces entreprises, spécialisées dans le produit fini (sportswear, bonneterie, chaîne et trame), vont pouvoir concrétiser leurs contrats. En février, selon le calendrier de l’Amith, un deuxième groupe d’entreprises va pouvoir profiter du programme et ceci dans le cadre de la prochaine édition de Magic show. Une troisième phase est également prévue pour la fin de 2007.

Pour mener à bien sa mission d’encadrement, l’Amith s’est dotée de tous les moyens nécessaires. Ainsi, l’association a, d’une part, fait appel à cinq cabinets d’expertise qui vont aider les exportateurs à élaborer leurs plans d’export et, d’autre part, a créé une cellule appelée «Espace USA», chargée de la coordination et du suivi de la réalisation du programme.

L’objectif principal de l’Amith est d’aider les entreprises à accéder au marché américain, de promouvoir le partenariat et de développer des contacts commerciaux. Pour cela, plusieurs actions sont prévues, notamment la veille commerciale, la participation aux salons textiles et l’aide pour l’adaptation de l’offre des exportateurs aux besoins du marché américain. Autre action prévue : les industriels américains seront les invités d’honneur de la prochaine édition de Maroc Sourcing.

focus
Qu’est-ce que le «New business opportunities» ?

Lancé il y a une année, le «New business opportunities» (NBO) est piloté par le ministère de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’économie. Mis en place pour une durée de 4 années avec un budget de 90 millions de dirhams, le NBO vise l’accompagnement des secteurs industriels et de services exportateurs marocains pour leur permettre de tirer profit des possibilités d’accès et de développement sur le marché américain créés par l’accord de libre-échange avec les USA.

Le NBO doit également permettre l’élaboration de stratégies en vue d’accroître les investissements nationaux et d’attirer les investissements directs étrangers.
Un comité d’orientation stratégique, regroupant le ministère de l’industrie et les acteurs économiques, est chargé de superviser et de valider les diverses étapes de mise en œuvre de ce programme.