Artisanat : le label «Morocco Handmade» sera généralisé en 2014

Trente unités de Fès et Marrakech travaillent à  l’obtention de ce label dans le cadre d’une opération pilote n Une dizaine de marques collectives ont été créées depuis 2009.

S’il y a un volet de la «Vision 2015» pour l’artisanat qui fait son chemin bon an mal an, c’est bien la stratégie nationale de labellisation. Afin de protéger et valoriser le patrimoine artisanal, la stratégie prévoit la mise en place de 5 catégories de labels (label Madmoun, label qualité certifiée, label qualité premium, label produit régional et label artisan responsable) pour 32 filières. Concrètement, ces labels prennent la forme de marques de certification déposées à l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), et certaines entreprises peuvent en avoir plusieurs. A ce jour, et depuis 2009, 10 marques collectives ont été créées. Ainsi, de nombreuses entreprises d’artisanat bénéficient d’un label ou d’une marque. La poterie culinaire arrive en tête puisque 170 unités disposent du label «Madmoun». Dans les tapis, 32 unités profitent de la marque «Tapis rbati» et 16 autres de l’étiquette «Tapis de Boujaad». Onze unités sont estampillées «Babouche marocaine» et 12 autres «Babouche Ziwani». En outre, 21 unités sont labellisées «Selle traditionnelle marocaine» et 11 unités ont obtenu la marque «Fusil traditionnel marocain». Au total donc, 273 entreprises d’artisanat peuvent désormais apposer l’une des marques créées par le ministère de tutelle pour la promotion et la protection des savoir-faire artisanaux. A cela s’ajoutent les marques «Etoffe Bzou», «Théière marocaine» et «Selle traditionnelle Assil» pour lesquelles nous ne disposons pas encore de chiffres.

Le projet de loi des signes distinctifs doit être examiné

Parmi les marques à venir figurent celles concernant la bijouterie, la maroquinerie, les bois et d’autres filières qui font déjà l’objet de labellisation. Pour les tapis par exemple, plusieurs marques sont prévues en fonction du savoir-faire. La stratégie prévoit également le lancement d’un label national, «Morocco Handmade» qui viendra chapeauter l’ensemble des labels et marques. A ce jour, 30 unités à Fès et Marrakech sont en train d’en bénéficier dans le cadre d’une opération pilote. Celle-ci permettra l’adéquation du label avec la réalité du terrain. Si tout va bien, le label devrait être généralisé à l’ensemble du pays courant 2014. Entretemps, le ministère de l’artisanat a introduit dans le circuit d’adoption un projet de loi relatif aux signes distinctifs des produits de l’artisanat. A l’image de ce qui est déjà fait pour les produits du terroir, ce projet de loi, s’il est adopté, permettra l’instauration d’un label national ou régional de l’artisanat et d’une indication géographique de l’artisanat.