Arrivées et taux d’occupation en baisse sensible à  fin avril

Le secteur touristique subit durement la crise qui prévaut en Europe. A fin avril 2012, les arrivées des touristes aux postes frontières ont régressé de 4% par rapport à la même période de 2011, à 2,52 millions. Presque tous les principaux marchés émetteurs ont contribué à cette évolution défavorable. Le plus gros marché, la France, qui constitue 36% des arrivées, est en recul de 6%. Le Royaume Uni baisse de 2%, l’Allemagne de 5%, l’Italie de 16% et la Belgique de 4%. Dans le même temps, les arrivées de l’autre pays émetteur de taille, l’Espagne (21% du total) ont stagné. En revanche, les Hollandais ont été un peu plus nombreux. Leurs arrivées se sont améliorées de 2%, à 132 000 touristes.

Les nuitées des touristes résidents en progression de 11%

En corrélation avec le recul du nombre de touristes venant de l’étranger, les nuitées enregistrées dans les établissements touristiques classés ont fondu de 8%, passant de 5,7 millions à 5,25 millions. Les nuitées des non-résidents ont chuté de 14%, à 3,79 millions, tandis que celles des résidents ont progressé de 11% pour atteindre 1,47 million.
Le taux d’occupation moyen baisse de 5 points, à 38%. Seule Casablanca dépasse la barre des 50%. Les deux principales destinations, Marrakech et Agadir, perdent respectivement 6 et 10 points, à 45% et 49%.