Après la DS3 et la DS4, Citroën lance sa DS5

Commercialisée à  partir de la fin de l’année en France, elle débarquera au Maroc en 2012. Ce sera la première Citroën équipée d’un moteur hybride.

Preuve de l’importance du marché chinois pour le segment des véhicules haut de gamme, c’est à l’occasion du Salon international de l’automobile de Shanghai, qui se tient du 21 au 28 avril, que Citroën a décidé d’y dévoiler sa future DS5. Troisième véhicule de la nouvelle gamme DS de Citroën, la Citroën DS5 s’adresse, tout comme ses compères, la DS3 et la DS4, à «une clientèle à la recherche de produits radicaux et affirmés», selon le constructeur français. Avec cette nouvelle gamme de véhicules particuliers, Citroën souhaite se positionner sur le segment premium. Produite en France, la Citroën DS5 sera commercialisée dès la fin de l’année en Europe et dès 2012 à l’international, et notamment en Chine où la clientèle premium s’élargit. Il faut en effet savoir que la Chine est devenue en 2010 le premier marché mondial pour le haut de gamme et ce marché sera appelé à tripler d’ici 2020. Bien que le prix de base n’ait pas été officiellement annoncé, la DS5 devrait être disponible à partir de 27 000 euros, en France. Pour le style, la Citroën DS5 confirme le choix du constructeur aux chevrons d’innover et de proposer une gamme DS aux lignes tout à la fois raffinées, aérodynamiques et audacieuses. Le constructeur promet un objet d’exception» et «des sensations de conduite énergisantes». A y regarder de près, la DS5 semble mélanger les genres entre un 4×4, un monospace et un coupé break : en jargon automobile il s’agit d’un crossover.
Dotée d’une puissance maximale de 200 ch, de 4 roues motrices et d’un volume de coffre généreux avec ses 465 litres, la DS5 est également équipée du contrôle de traction intelligent, d’une alerte de franchissement involontaire de ligne grâce à un système vidéo et d’une permutation automatique des feux de route en fonction des conditions environnantes. Pour la première fois chez le constructeur français, la DS5 abritera sous le capot un moteur Hybrid 4, combinant les performances routières du moteur diesel HDi à l’efficacité de la propulsion électrique. Et elle ne rejettera que 99g d’émissions de CO2 au km, soit une jolie performance pour un tel modèle. Alors que la crise économique est venue plomber le secteur automobile en 2009, Citroën, tout comme sa consœur Peugeot au sein du groupe PSA, a décidé de miser sur les nouveaux modèles, à la fois plus chic et plus chers. Et cela dope les chiffres du groupe puisque les ventes du groupe en 2010 ont progressé de 13%.