Après avoir redressé son activité mines, Zellidja injecte des fonds dans l’immobilier

Elle a augmenté le capital de sa filiale Société immobilière Al Aïn de 1 à  20 MDH.
Ces ressources seront affectées au nouveau programme immobilier lancé à  Casablanca.

Zellidja, le holding qui capitalise près d’un milliard de DH à  la Bourse de Casablanca, et filiale à  67% du groupe Société Maroc Emirates de développement (Somed), accélère le développement de son pôle immobilier. Dans la foulée du lancement de plusieurs chantiers dans les principales villes du pays, le capital de la Société immobilière Al Aà¯n (SIAA), sa filiale dans la promotion immobilière, a été porté de 1 à  20 MDH. Cet apport de 19 MDH est destiné à  financer partiellement un des premiers programmes du nouveau plan de développement comprenant la construction d’un immeuble à  usage résidentiel situé au boulevard Mohammed V, près de la gare Casa Voyageurs, à  Casablanca. Doté d’une enveloppe de plus de 50 MDH, celui-ci devrait s’achever en 2009. A l’instar de l’autre véhicule de l’investissement moyen-oriental au Maroc, le Consortium maroco-koweitien de développement (CMKD) qui construit un complexe de 200 MDH à  quelques centaines de mètres plus loin, SIAA mise à  travers ce projet sur le retour en grâce de l’ancien centre-ville de la capitale économique.

Somed, la maison-mère est déjà  très active dans le secteur immobilier
Zellidja crée ainsi un nouveau relais de croissance après avoir parachevé le redressement de son activité minière, comme en atteste la performance de sa filiale, Société des fonderies de plomb de Zellidja, dont le résultat net de fin juin 2007 est passé à  37,6 MDH contre -0,1 MDH un an auparavant, et réussi en 2006 l’introduction en Bourse de Fennie Brossette par augmentation de capital. L’accent mis par Zellidja sur l’immobilier s’inscrit en cohérence avec la vision de sa maison mère, la Somed, qui cherche à  tirer profit de la dynamique immobilière actuelle notamment à  travers des partenariats ciblés tel celui conclu en décembre 2006 avec le groupe Addoha pour se lancer dans le logement social à  Kénitra.
Rappelons que la Somed intervient dans plusieurs secteurs, entre autres l’industrie, le négoce, la pêche, l’agroalimentaire et le tourisme o๠il s’affirme comme acteur majeur avec une capacité hôtelière de près de 3 500 lits répartis entre sept unités et deux projets assez ambitieux : un hôtel 5 étoiles luxe à  Marrakech qui sera géré par la prestigieuse enseigne américaine Raffles Resort et un 4 étoiles à  Fès arborant l’enseigne Mercure du français Accor.