Après AnaMachiTria, Groupe Addoha nous éclaire.

Le groupe immobilier Addoha s’est démarqué par rapport à  ses concurrents, en se proclamant seul et unique annonceur censuré ou du moins remis à  l’ordre par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle en ce début du mois sacré.

Pour faute, une publicité dégradante de la femme marocaine.

Avec une publicité, où la polygamie prend la forme d’un concept publicitaire, le groupe Addoha a gouté au Fail sur les réseaux sociaux et a prouvé encore une fois que le consommateur marocain est éclairé, malgré l’absence des lustres.