AMO: les derniers décrets adoptés, la généralisation démarre le 1er décembre 2022

Rabat : Réunion hebdomadaire du Conseil du Gouvernement

Les sportifs et les journalistes professionnels sont les derniers travailleurs non-salariés à intégrer le régime de l’assurance maladie obligatoire (AMO). Ce régime sera généralisé à compter du 1er décembre 2022 suite à l’adoption par le gouvernement d’une série de décrets ce jeudi 17 novembre.

Pas moins de 7 projets de décrets en lien avec la loi relative au régime de l’AMO de base et la loi portant création du régime des pensions des catégories des professionnels, ont été adoptés ce jeudi en Conseil de gouvernement.

Trois de ces décrets concernent l’application de ces deux lois aux catégories des sportifs, des cadres sportifs non-salariés pratiquant le football, les journalistes professionnels et les journalistes professionnels accrédités non-salariés et assimilés, ainsi qu’aux sportifs et cadres sportifs non-salariés pratiquant certaines disciplines sportives.

 Ces professionnels deviennent ainsi les ultimes travailleurs non-salariés à intégrer l’AMO, ouvrant désormais la voie à la généralisation de ce régime.

 En parallèle, l’ensemble des ramédistes, soit près de 11 millions de personnes, ont également intégré l’AMO, suite à l’adoption d’un projet de décret qui concerne le régime d’assurance maladie obligatoire relatif aux personnes incapables de payer les cotisations.

 Ce texte fixe notamment les conditions à remplir par les citoyens pour prouver leur incapacité à supporter les cotisations AMO.

«Le gouvernement a mobilisé tous les moyens et mis en place diverses procédures pour assurer la généralisation de la couverture médicale, à compter du 1er décembre 2022», a soutenu Aziz Akhannouch, chef du gouvernement.

Le Chef du gouvernement a aussi salué le grand travail accompli par tous les intervenants en vue de mener à bien les chantiers visant la mise en œuvre de la généralisation de la couverture médicale, dans le respect du calendrier fixé par le Roi, a souligné le ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue de ce conseil.