Altermed Maghreb prend le contrôle d’Edicom, éditeur de Kompass et Télécontact

C’est la troisième prise de participation du fonds d’investissement qui a récemment bouclé son tour de table de 275 MDH. Edicom doit beaucoup investir pour accompagner le virage numérique et diversifier ses sources de revenus.

Quelques mois après avoir bouclé son tour de table de 25 millions d’euros (275 MDH) en accueillant Attijariwafa bank et Crédit Agricole du Maroc, le fonds d’investissement Altermed Maghreb opère son troisième investissement au Maroc. De sources proches du français Viveris Management, le gestionnaire de Viveris Maghreb, La Vie éco a appris que le fonds créé en 2008 vient de prendre le contrôle de la société Edicom, éditrice des plus importants annuaires professionnels du Maroc, en l’occurrence Kompass et Télécontact. C’est ainsi qu’en moins d’un an, ce pionnier du métier des annuaires au Maroc dont le chiffre d’affaires avoisine les 20 MDH a changé deux fois de propriétaire.
La première passation d’armes a été réalisée en fin 2009 quand le groupe français Pages Jaunes, leader européen de l’édition des annuaires, qui détenait 100% du capital depuis 2005, s’est désengagé totalement du capital en faveur de l’opérateur marocain Edition et Communication Méditerranée (ECM). Ce dernier s’est empressé de chercher un appui financier auprès d’Altermed Maghreb à qui il a ouvert le capital et vendu le contrôle de sa nouvelle filiale Edicom.

Synergies industrielles entre les trois sociétés

Il faut dire qu’Edicom, dont la rentabilité s’est dégradée au cours des dernières années, doit encore opérer des investissements importants pour accompagner le virage numérique et diversifier ses sources de revenus notamment dans le domaine du marketing direct qui s’érige en véritable relais de croissance. Le fonds Altermed Maghreb avait entamé sa phase d’investissement en fin 2008 à travers l’entrée au capital de Geomedia, le spécialiste de la presse gratuite.
Rappelons qu’AlterMed Maghreb est le compartiment dédié aux PME marocaines de la «gamme Altermed» promue et commercialisée par le capital-risqueur français Viveris Management. Sa gestion est confiée à Viveris Istithmar, une joint-venture entre Viveris Management et la Banque Centrale Populaire. Ce fonds généraliste qui vise des tickets d’investissement entre 10 et 30 MDH a déjà opéré, en 2008, un premier investissement de capital-développement à hauteur de 15 MDH dans la société Geomedia, un des spécialistes marocains dans la presse gratuite. Outre les quatre banques locales BMCI, Attijariwafa bank, Crédit Agricole du Maroc et Banque Centrale Populaires, ce fonds compte dans son capital des institutionnels européens de renom tels la Banque européenne d’investissement (BEI), le groupe Caisses d’épargne et BNP Paribas.