ALD Automotive pousse à  l’utilisation des véhicules hybrides et électriques

La société vient d’installer un espace dédié à  ces véhicules dans son showroom casablancais. L’objectif est de contribuer au développement de ce marché et, partant, de l’utilisation des véhicules écologiques.

ALD Automotive veut contribuer à la démocratisation des véhicules électriques et hybrides. La filiale du groupe Société Générale vient d’annoncer le lancement de ALD electric, un nouvel espace dédié aux véhicules électriques aménagé dans les locaux de son siège à Casablanca. Pour l’instant, la société n’expose que cinq modèles mais qui représentent toute l’offre disponible sur le marché national parmi lesquels les Renaults Zoe et Twizy. Il n’est pas exclu que le parc de ce genre de véhicules soit renforcé davantage au fur et à mesure que les concessionnaires introduisent de nouveaux modèles.

L’idée de la société est de «contribuer au développement du marché des véhicules électriques et hybrides en donnant la possibilité aux clients de les essayer», explique Frederic Banco, DG de la société de location. Pour ce faire, plusieurs types de bornes de recharge ont été installées dans cet espace afin de permettre de tester les différents systèmes, d’évaluer les temps de recharge et de visualiser les infrastructures à installer au sein de l’entreprise. «L’offre de location de ces véhicules inclut également l’installation des bornes chez le client», ajoute-t-on auprès de la société. Le coût de la location est quand même plus élevé que pour les véhicules classiques. Cependant, avec la réduction des coûts de carburant et d’entretien, le client se retrouve gagnant au terme du bail.

Une offre complémentaire et variée

Le nouvel espace confirme la récente orientation de la société vers des niches nouvelles potentiellement porteuses pour l’avenir. En plus de la location classique de véhicules, ALD Automotive a en effet commencé à diversifier son offre dès le début de l’année en cours, avec le lancement en avril dernier d’une offre de location de deux-roues. A fin septembre, la société avait déjà signé des contrats pour une cinquantaine de motos. Selon Frederic Banco, il est clair que ces niches n’ont pour l’instant qu’une petite contribution au chiffre d’affaires, mais permettent de proposer aux clients une offre complémentaire et variée. Les véhicules électriques et hybrides s’inscrivent dans cette logique.

Dans l’attente de la réaction des clients, il y a lieu de noter que l’exercice actuel confirme la croissance que connaît la société de location depuis plusieurs années. En tout, son parc était composé de 8 000 véhicules à fin septembre dernier, contre 7 000 en début d’année. La société disposait également de 220 contrats signés dans le cadre d’ALD Rent, avec une moyenne de location de 4 mois et une perspective de 350 contrats d’ici la fin de 2015.