Al Omrane courtise les petits promoteurs immobiliers

Des terrains à  des prix avantageux, des réductions de 10 à  15% sur des terrains titrés… Al Omrane met le paquet pour motiver les petits et moyens promoteurs immobiliers à  investir, dans le cadre d’une vaste campagne promotionnelle.

Al Omrane déroule le tapis rouge aux petits et moyens promoteurs immobiliers. L’aménageur public mène actuellement une vaste opération commerciale qui permet à ces opérateurs d’acquérir des terrains à des prix avantageux. L’effort promotionnel concerne tour à tour différentes régions lors de journées dédiées. Ainsi, le 28 novembre dernier l’accent a été mis sur l’offre de terrains au niveau de l’axe Casablanca- Tanger, incluant des lots au niveau des villes de Mohammédia, Bouznika, Rabat, Kénitra et Salé. Quelques jours auparavant, le 21 novembre, c’était au tour de l’offre disponible au niveau des villes de Fès, Oujda, Meknès, Erra-chidia, Guercif et Al Hoceima. Pour la suite, le 6 décembre, des lots seront proposés à des prix promotionnels à Agadir, Marrakech, Tamansourt, Ouarzazate ainsi que d’autres villes du Sud.

Les réductions accordées par Al Omrane sur tous ces terrains va généralement de 10 à 15%, voire plus. Par exemple, le lotissement Salam à Sidi Moumen au niveau de Casablanca, prévu pour des résidences de 4 étages maximum, est proposé à 8500 DH le mètre carré contre un prix de lancement de 12 000 DH, soit une ristourne de plus de 40%. De quoi susciter l’appétit des petits et moyens promoteurs, dont la demande porte habituellement sur des lots de 200 à 300 m2, d’autant plus que «tous les terrains proposés sont assainis et titrés et peuvent être immédiatement développés», assure-t-on auprès d’Al Omrane. Et pour les motiver encore plus à conclure, des notaires et des banques prennent également part aux journées promotionnelles.

En plus de proposer des lots à prix réduits, l’initiative d’Al Omrane vise également à garantir la transparence dans la commercialisation du foncier public. En effet, il arrive souvent que des intermédiaires s’interposent entre l’aménageur public et les promoteurs pour spéculer sur les terrains proposés. Le contact direct avec les professionnels lors des journées promotionnelles remédie donc à cela et, pour favoriser d’autant plus la transparence, Al Omrane met à la disposition des promoteurs un catalogue qui référence l’offre de terrains détaillée pour chaque ville ainsi que les prix pratiqués.

L’actuelle démarche d’Al Omrane s’insère dans une stratégie globale visant à renforcer ses rapports avec la petite et moyenne promotion. Une autre mesure prévue à cet effet porte sur la prochaine mise en place d’un service d’accompagnement pour ces professionnels. L’idée est de leur fournir un conseil administratif, financier et technique englobant l’assistance pour décrocher les autorisations, ficeler le montage financier du projet ou encore optimiser la construction.

Un projet de convention sur le logement pour la classe moyenne est en cours

En outre, Al Omrane planche sur une formule de convention avec les promoteurs de petite et moyenne taille concernant le dispositif du logement pour la classe moyenne introduit l’année dernière par le gouvernement. Concrètement, en vertu de cette convention, les professionnels qui s’engageraient à développer des programmes d’habitats intermédiaires subventionnés pourraient bénéficier d’une réduction de 10 à 20% sur le prix d’acquisition du foncier.

Le même effort d’intégration des petits et moyens promoteurs est décliné sur d’autres segments. En effet, il y a un peu plus d’un an Al Omrane a revu son système d’attribution du foncier dans le cadre du dispositif du logement à faible VIT (140 000 DH).

Celui-ci consiste en l’octroi aux promoteurs privés de terrains à prix avantageux afin qu’ils puissent y développer des programmes mixtes comprenant les logements à 140 000 DH, mais aussi des logements sociaux et de moyen standing dans une logique de péréquation. Or, l’ancien mode d’attribution profitait surtout aux opérateurs de grande taille. A présent, l’aménageur public octroie des parcelles adaptées à la taille de chaque opérateur. Aussi, ceux-ci bénéficient de différents tarifs pour le foncier selon leur taille.

Al Omrane est conforté dans sa nouvelle démarche par le potentiel commercial que représente la petite et moyenne promotion surtout que, par ailleurs, la demande adressée au groupe en 2013 ne se porte pas au mieux. «Depuis un an que nous sondons ce segment, nous constatons qu’il est de plus en plus dynamique», précise-t-on auprès du holding public.