«Janat Azaitoun» : 560 appartements et 300 villas vendus en une journée !

Le groupe KLK lance la deuxième tranche plus tôt que prévu.
13 000 DH le m2 pour les appartements et 3 à  5 MDH les villas.

Qui a dit que l’immobilier de luxe était prisé seulement par les touristes étrangers au Maroc ? Le succès rencontré par le projet «Janat Azaitoun» à  Marrakech, dont le promoteur, le groupement KLK, a organisé, samedi 22 décembre, une exposition-vente sur plan à  l’intention d’un panel de clients marocains potentiels, a été une agréable surprise. Tous les appartements et villas de la première tranche d’un projet qui s’étale sur 54 ha à  la sortie de Marrakech ont été vendus en un temps record. En l’occurrence, ce sont 560 appartements et appart-hôtels ainsi que 300 villas qui ont trouvé preneur. Résultat: les promoteurs, débordés par la demande, se sont décidés à  organiser la commercialisation de la deuxième tranche dès le week-end du Nouvel An…
De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un complexe immobilier bâti autour d’un concept de préservation d’une oliveraie vouée à  la destruction, avec des préoccupations environnementales (énergie renouvelable, gestion optimisée de l’eau). Pour ne rien gâcher, les immeubles, bâtis sur 2 niveaux (pour 6 appartements), offrent une piscine en terrasse avec solarium, un accès avec carte magnétique ainsi qu’un ascenseur.

La clientèle est composée uniquement de nationaux
Le groupe KLK, qui a déjà  à  son actif le «Beach House» à  Dar Bouazza, «Beach House» et «Les jardins de la Corniche» à  Casablanca, et «River Palm» à  Marrakech, se veut un«promoteur citoyen» qui se soucie, avant tout, du bien-être de ses clients qu’il continue d’accompagner même après l’acquisition de leurs biens en continuant à  s’occuper de la gestion des complexes qu’il construit. Comme preuve, Rachid Khayatey, concepteur et promoteur du projet, associé à  Mohamed Kabbaj et Allal Alj, avance que les transactions se font sans noir et que les prix, donc la marge, sont raisonnables. Pour ce projet, les appartements d’une superficie de 80 à  160 m2 sont vendus entre 13 000 et 14 000 DH/m2. Quant aux prix des villas, ils se situent entre 3 et 5 MDH pour une superficie totale de 500 à  1000 m2. L’investissement total s’élève, pour l’ensemble du projet, à  1,2 milliard de DH dont la moitié pour la première tranche. Les travaux de celle-ci vont durer 18 mois.
Si l’on ajoute à  cela le fait que KLK a signé des conventions de financement pour ses clients avec certaines banques à  des taux préférentiels et avec plan de financement personnalisé, on comprend mieux l’emballement de la clientèle. Qui a dit que les promoteurs ne savaient pas innover ?