Aïd Al Adha : les hôteliers de Marrakech cassent les prix

La nuitée, petit-déjeuner compris, est proposée à  partir de 300 DH. Quelques établissements proposent même un package incluant le mouton et il est même possible d’en apporter un à  l’hôtel.

Les hôteliers ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de doper leurs réservations à l’occasion de la fête sacrée d’Aïd Al Adha. Il y a d’abord les traditionnelles offres promotionnelles. Les établissements de Marrakech proposent des nuitées à partir de 305 DH avec petit-déjeuner, pour le Golden Tulip Rawabi, jusqu’à 900 DH pour le Kenzi Club Agdal Medina, par exemple. L’Eldorador Club Palmeraie affiche des nuitées à 600 DH pour les adultes et 300 DH pour les enfants de 2 à 12 ans. Toutefois, de nombreux autres établissements font bénéficier de la gratuité des enfants à leurs clients. Mais cette année, et comme l’année précédente, quelques établissements proposent aussi à leurs clients de célébrer la fête comme ils l’auraient fait chez eux. Ils peuvent ainsi soit amener leur propre mouton soit laisser l’hôtel organiser le sacrifice pour eux. «Il s’agit d’initiatives individuelles. Il n’y a aucune action collective en faveur de cette démarche. Il est donc difficile d’avoir des données globales, notamment sur le nombre d’hôtels pratiquant ces offres», indique-t-on du côté de l’Association régionale de l’industrie hôtelière (ARIH) de Marrakech. L’on sait néanmoins que c’est le cas notamment de l’Eden Andalou Aquapark & Spa par exemple.

Malgré les prix bas, la période est peu propice

A partir de 800 DH la nuitée dans une suite standard double en all inclusive, et 300 DH supplémentaires si vous ramenez votre propre mouton qui sera sacrifié par les bouchers de l’hôtel, l’offre inclut également toute l’animation, avec neffar, dekka marrakchia…, ou encore une réduction de 20% pour le Spa. Si vous ne ramenez pas votre propre mouton, vous pourrez profiter de «déjeuners et dîners riches et traditionnels comprenant les plats spéciaux de l’Aïd». «Ce n’est pas une première. L’idée se développe mais ne se généralise pas à l’échelle nationale. Seule Marrakech connaît un tel essor du fait qu’elle est une destination fortement demandée par les touristes internes, notamment casablancais et rbatis», précise Abdelaziz Samim, directeur délégué de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH). Il y a effectivement une demande pour les offres packagées incluant le mouton. Même si la majorité des familles, surtout nombreuses, continue à célébrer Aïd Al Adha chez elles, beaucoup de familles et de couples commencent à le fêter à l’extérieur. A l’Eden Andalou, on admet que les offres dédiées à l’Aïd remportent du succès, notamment de la part de familles et de couples, quoique la demande pour le mouton reste relativement faible. D’autres établissements, tels que ceux de la chaîne Rui Tikida, afficheront complet sans proposer d’offres spécial Aïd Al Adha. En tout cas, les personnes habituées à célébrer l’Aïd en dehors de chez eux n’hésiteront donc pas à renouveler l’expérience même si cette année la fête arrive juste après la rentrée scolaire et juste avant les vacances d’automne.