Agrotech, association pour une agriculture plus technologique

Une structure créée à l’initiative du Conseil régional du Souss Massa Drâa qui a débloqué 3 MDH pour le budget 2006

Actions phare : création d’une plateforme technologique et d’une pépinière d’entreprises.

En attendant que le plan «Emergence» se mette en place, notamment son volet agriculture qui prévoit la création d’un agropôle dans la région d’Agadir, l’association Agrotechnologies du Souss Massa Drâa (Agrotech par abréviation) vient d’être créée à l’initiative du Conseil régional du Souss Massa Draâ.

Ses missions sont, entre autres, la promotion de la recherche aussi bien dans le public que dans le privé, l’implantation d’entreprises spécialisées dans la recherche appliquée et les activités de tests et de production ainsi que l’encouragement à la création d’un tissu de PME technologiques opérant dans les domaines des installations, du conseil et de la certification.

Le Conseil régional versera 2 MDH chaque année
Outre le Conseil de la région, chef de file de cette initiative, Agrotech compte parmi ses membres le CRI d’Agadir, l’ORMVA (Office régional de mise en valeur agricole), des établissements d’enseignement et de recherche dont l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), l’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) et des opérateurs privés tels l’Apefel (Association des producteurs et exportateurs de fruits et légumes) et l’OCP.

L’argent étant le nerf de la guerre, les fondateurs d’Agrotech ont également associé à leur projet des partenaires financiers : Banque Populaire, Crédit Agricole, Fonds d’investissement Igrane (créé récemment) et autres. Un plan d’action est déjà arrêté, avec deux actions phare pour commencer. La première concerne la mise en place d’une plateforme technologique formée des équipes du Complexe horticole d’Aït Melloul (IAV), de l’INRA et de chercheurs des universités Ibn Zohr d’Agadir et Mohammed V de Rabat. Objectif : contribuer au développement et à la maîtrise des agrotechnologies.

La deuxième porte sur la création d’une pépinière d’entreprises offrant aux PME des prestations comme la location de bureaux, les salles de réunion, les services communs et même de la formation.
Le Conseil régional du Souss Massa Drâa a décidé de débloquer, au titre de l’année 2006, un budget de 3 MDH pour assurer le fonctionnement de l’association et s’engage à verser 2 MDH chaque année.