C’est parti pour l’agropole du Loukkos !

Pour un coût global de 457 millions de dirhams (MDH), cette agropole fait partie d’un programme de 7 agropoles dans 6 régions, et qui constituent des piliers de la mise en œuvre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 ».

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, accompagné du ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, et du ministre de l’Equipement et de l’eau, Nizar Baraka, a donné, vendredi lors d’une réunion à la province de Larache, le coup d’envoi des travaux de réalisation de l’Agropole du Loukkos.

Ce projet est réalisé dans le cadre d’une convention de partenariat entre plusieurs partenaires, notamment le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, le ministère de l’Industrie et du commerce, le ministère de l’Équipement et de l’eau, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Économie et des finances, le ministère délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la Wilaya de la région et le Groupe CAM.

Le coût global de l’ensemble des projets retenus au titre de cette convention s’élève à 457 millions de dirhams (MDH).

Cette agropole fait partie d’un programme de 7 agropoles dans 6 régions, et qui constituent des piliers de la mise en œuvre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 », que SM le Roi Mohammed VI a lancée en février 2020. Ce projet vise à organiser le secteur de l’agro-industrie dans la région, renforcer la valorisation des produits agricoles, promouvoir la compétitivité des entreprises agro-alimentaires, et offrir un cadre distinct aux acteurs industriels nationaux et internationaux en facilitant l’accès au foncier aménagé et approprié.

L’agropole du Loukkos est une plateforme agro-industrielle qui s’étend sur une superficie totale de 150 hectares dans la commune territoriale de Zouada, relevant de la province de Larache.
Elle est composé de quatre espaces, à savoir « l’Espace industries alimentaires », dédié aux activités industrielles, aux industries connexes, au transport, au stockage et aux showrooms, le « Pôle Technologique », composé d’une pépinière d’entrepreneuriat, d’instituts de formation et d’un centre d’innovation, le « Pôle Services », comprenant les installations de services et d’exploitation, et le « Qualipole alimentation », qui sera réalisé par le ministère de l’Agriculture sur une superficie de 2 hectares.

Pour un investissement total de 80 MDH, le qualipole abritera les laboratoires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), de Morocco Foodex, le centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles (CRJEA), ainsi que des espaces communs. Le « Qualipole alimentation » a pour objectif d’assurer un accompagnement de proximité aux producteurs pour améliorer la qualité de leurs produits, et fournir des services d’analyse et de contrôle pour accéder aux marchés dans les meilleures conditions.

L’agropole du Loukkos devrait permettre d’améliorer la valorisation et la transformation des produits agricoles de la région. Il constituera également une réelle valeur ajoutée pour un développement agricole global et durable et un levier majeur de l’emploi dans la région, à travers la création de plus de 12.000 emplois et la réalisation d’un chiffre d’affaires de près de 4 milliards de dirhams par an.