Agroalimentaire : quatre fabricants de biscuits lancent un consortium d’exportation

Aiguebelle, Maghreb Industries et Michoc ont constitué un groupe qu’elles ont appelé Uniteam.
Principales cibles du consortium : les Etats-Unis et les grandes centrales d’achat européennes.
Cinq autres consortiums sont en cours de constitution dans le secteur agroalimentaire.

Uniteam. C’est le nom du premier consortium d’exportation agroalimentaire et spécifiquement du secteur de la biscuiterie, chocolaterie et confiserie regroupant Michoc, Maghreb Industries et Aiguebelle. Ce consortium sera opérationnel au courant de l’année et permettra aux trois entreprises d’attaquer de nouveaux marchés et niches à l’étranger.
Les trois partenaires sont déjà présents en Europe et dans les pays arabes, mais souhaitent renforcer, grâce au consortium, leur positionnement face à la concurrence turque et émiratie en particulier, qui devient, de l’avis de l’Association de la biscuiterie, chocolaterie et confiserie (AB2C), de plus en plus rude. Pour illustration, les produits émiratis importés au Maroc sont vendus 30 à 40 % moins cher que la fabrication locale.
Parmi les marchés cibles, les Etats-Unis, qui offrent de grandes opportunités ainsi que certaines destinations européennes. Sur le Vieux Continent, le consortium vise particulièrement les centrales d’achat en France et en Espagne qui contrôlent 80 % du marché de la biscuiterie, chocolaterie et confiserie.
Il importe de préciser que les trois entreprises continueront à exporter chacun de son côté sur leurs marchés traditionnels.

L’étude de faisabilité a été réalisée par un cabinet belge
Pour mener à bien le projet, une étude cofinancée par l’Agence nationale pour la promotion de la PME a été réalisée par un cabinet belge, EuroConsultant. Cette étude a permis de fixer les actions phare à réaliser par le consortium, de rédiger les statuts et d’élaborer un gentlemen agreement fixant les règles du jeu que les trois entreprises devront respecter.
Uniteam est, certes, le premier mais ne sera pas l’unique consortium dans le secteur de l’agroalimentaire. Quatre projets de groupement d’intérêt économique sont à l’étude dans la région du Sud pour promouvoir les exportations d’huile d’Argan. Vitargan, Argan’Taroudant, Tizargane et Tissaliwine seront implantés respectivement à Essaouira, Taroudant, Tiznit et Agadir. Ils regrouperont 39 coopératives de femmes. La création de ces consortiums se fait dans le cadre du Projet arganier mis en place par l’Agence de développement social (ADS) en collaboration avec l’UE. Entre autres objectifs, l’amélioration des revenus des femmes, la diversification des produits, la création de marques communes pour chaque catégorie de produits, la promotion de l’huile d’argan et le renforcement de la capacité compétitive des coopératives.
Les quatre projets seront bouclés cette année, tout comme le consortium de Meknès pour l’exportation d’huile d’olive regroupant Star Olive, Oliveraies du Toubkal, Société l’Oléastre et les Délices du Saïss. Ces quatre entreprises ont fait une première sortie, lors du dernier Salon international de l’alimentation (Sial) qui a eu lieu du 19 au 23 octobre à Paris.