Rabat-Salé-Kénitra : la campagne agricole commence sous de bons auspices

D’une moyenne régionale de 31 mm, les précipitations récentes dans la région Rabat-Salé-Kénitra améliorent la préparation du sol pour l’installation des cultures.

Les agriculteurs de Rabat-Salé-Kénitra démarrent la campagne agricole sur une note positive.

«Les précipitations à caractère généralisé enregistrées ces derniers jours dans la région de Rabat-Salé-Kénitra annoncent un début de campagne agricole sous de bons auspices», a indiqué la délégation régionale de l’agriculture (DRA).

En effet, les importantes précipitations généralisées sur le territoire régional du 21 au 24 octobre ont atteint une moyenne de 31 mm, avec un pic de 74 mm dans la zone côtière et 27 mm au niveau de la province de Khémisset.

«A cet effet, la campagne agricole 2019-2020 s’annonce bien et les récentes précipitations sont venues à point pour dynamiser davantage le rythme de la préparation du sol pour l’installation des cultures», a-t-on souligné de même source.

La délégation relève l’impact de ces pluies sur les céréales avec un programme d’emblavement de 520 000 ha, les légumineuses (70000 ha) et les cultures fourragères (111 000 ha), sans oublier l’engouement des agriculteurs en termes d’acquisition des intrants dont les semences sélectionnées des céréales et les engrais, mis à leur disposition au niveau d’un réseau de points de vente couvrant toute la région et favorisant ainsi un service régulier de proximité.

En outre, de telles précipitations devront améliorer le développement et la productivité des cultures en place, en particulier le maraîchage d’automne, l’arboriculture, les cultures sucrières, les cultures fourragères et le couvert végétal des parcours.

Concernant les cultures sucrières, les pluies enregistrées contribueront à la réussite des superficies semées en betterave à sucre et plantées en canne à sucre, ainsi qu’une bonne campagne d’usinage de la canne.

A ce jour, les emblavements en cultures sucrières ont atteint plus de 6 500 ha pour la betterave sucrière (42% du programme prévisionnel) et 10 000 ha pour les superficies sous canne à sucre.

Quant à l’arboriculture, ces pluies permettront le grossissement, la maturation et l’amélioration des caractéristiques organoleptiques des productions pendantes, en particulier les agrumes, sachant que la région de Rabat-Salé-Kénitra compte environ 120 000 ha plantés en arbres fruitiers, dont 22% en agrumes et 58% en oliviers.

Pour assurer un bon déroulement de la saison agricole, la DRA de Rabat-Salé-Kénitra, en coordination avec les membres du Comité de coordination régional (l’ORMVA du Gharb, la Direction régionale du Conseil agricole, les services régionaux de la Société nationale de commercialisation des céréales et semences Sonacos …) et la Chambre régionale de l’agriculture, ainsi que les professionnels, affirme avoir pris une série de mesures.

Ces mesures portent sur la mobilisation d’un réseau de distribution d’intrants avec plus de 43 points de vente mis en place par la Sonacos et les dépositaires agréés partenaires de cette société, l’Office national de conseil agricole, l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Gharb, et ce, pour garantir un approvisionnement régulier de proximité des agriculteurs, en semences certifiées des céréales (blé dur, blé tendre, orge) et engrais.
Elles concernent également la mise à la disposition des agriculteurs d’intrants en quantités suffisantes : 250000 q de semences sélectionnées de céréales et 240000 q d’engrais (175000q d’engrais de fond et 65000 q d’engrais de couverture), ainsi que la poursuite du programme d’assurance multirisque climatique des céréales, légumineuses, l’arboriculture fruitière et oléagineux.

La délégation cite aussi l’organisation des campagnes de sensibilisation pour l’adoption des techniques adéquates et les analyses du sol, l’élaboration d’un programme d’irrigation optimal et la poursuite de la mise en œuvre du Programme national de l’économie d’eau d’irrigation (PNEEI), à travers la programmation de l’équipement des exploitations en système de goutte-à-goutte, en plus de l’achèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée.

Enfin, la délégation régionale fait savoir que la réserve des barrages à usage agricole s’est améliorée, enregistrant ainsi un taux moyen de remplissage de 55%. La situation satisfaisante des retenus des barrages Idriss 1er (70,5%), Al Wahda (51%) et El Kansra (44,5%) laisse présager une satisfaction des besoins en eau des cultures installées et celles programmées pour la campagne 2019/2020 concernant le programme d’irrigation 2019-2020 au niveau des zones dominées par les grands barrages.

L’activité agricole au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra représente 11% de la superficie agricole utile à l’échelle nationale et 12,5% des superficies irriguées à l’échelle nationale. Elle participe de manière importante à la production nationale ; à hauteur de 100% pour les tomates industrielles, 92% pour le tournesol, 84% pour l’avocat, 80% pour le riz, 80% pour les artichauts, 72% pour la canne à sucre, 56% pour les fruits rouges, 50% pour le miel, 40% pour les bananes, etc.