Provinces de Sidi Kacem et Kénitra : lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural

Parmi ces projets, l’aménagement hydro-agricole du périmètre associé au barrage Ettine et la construction d’un lycée à Sidi Ameur El Hadi. Une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement a également été lancée comme le paiement en ligne des redevances d’eau d’irrigation, le programme d’alerte et de gestion de l’irrigation et traitement par drone.

Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a effectué le vendredi 21 mai 2021, une visite de terrain au niveau des provinces de Sidi Kacem et Kénitra-Région de Rabat-Salé-Kénitra. Il était accompagné du Gouverneur de la province de Sidi Kacem, M. El Habib Nadir, du Gouverneur de la Province de Kénitra, M. Fouad M’Hamdi, du président de la Chambre d’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra, M. Driss Radi, des professionnels du secteur, ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère.

La visite a porté sur le suivi de projets de développement agricole et rural et le lancement de chantiers dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 ».

 

Aménagement hydro-agricole du périmètre associé au barrage Ettine

 

Au niveau de la province de Sidi Kacem, le Ministre a procédé, dans le cadre de l’aménagement hydro-agricole du périmètre associé au barrage Ettine, à l’inauguration de la station de pompage d’eau d’irrigation du périmètre et mise en eau d’une superficie de près de 300 ha de cultures maraichères, de l’arboriculture et de la betterave à sucre.

D’un investissement global de 138 MDH et sur une superficie de 740 ha, ce projet profitera à plus de 300 agriculteurs des communes de My Abdelkader et Béni Oual. Il vise la valorisation des eaux du barrage collinaire d’Oued Ettine et la protection des terres contre les inondations.

Le projet comporte la mise place d’un réseau de conduites d’adduction d’eau d’irrigation à partir du barrage Oued Ettine sur 9 Km, une station de pompage et de filtration, un réseau de conduites de distribution sur 18 km et un réseau de circulation de 48 Km de pistes. Par ailleurs, le projet accompagne les agriculteurs pour l’équipement interne à la parcelle, l’équipement des parcelles en goutte à goutte ainsi que l’encadrement des agriculteurs et renforcement de leurs capacités.

Le projet permettra l’augmentation de la part de l’arboriculture et du maraîchage dans l’assolement, respectivement de 17% à 52% et de 5% à 18%, la réduction des superficies céréalières de 62% à 7% et l’augmentation des rendements des cultures pratiquées, variant de 36% pour les fourrages à 100% pour l’arboriculture.

En termes d’impact socio-économique, ce projet permettra la création de 28.000 journées de travail supplémentaires et de multiplier par 4 la valeur ajoutée et le revenu net, en passant respectivement, de 8.000 DH/ha à 32.000 DH/ha et de 6.000 DH/ha à 26.000 DH/ha.

Le projet permettra à l’horizon 2026 de faire accéder 61% des agriculteurs du périmètre irrigué Oued Ettine à la classe moyenne.

 

Construction d’un lycée à Sidi Ameur El Hadi

 

Au niveau de la commune rurale Sidi Ameur El Hadi relevant de la Province de Sidi Kacem, la visite a porté sur le projet de construction et équipement d’un lycée dans le cadre du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales en milieu rural.

Pour un investissement global de 11 MDH, ce lycée bénéficiera à 642 élèves dont 285 filles. Il vise à rapprocher l’offre de l’enseignement secondaire aux populations rurales, à améliorer les conditions de scolarité des élèves et à les rendre plus attractives pour lutter contre la déperdition scolaire.

Le programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural à l’échelle de la région de Rabat-Salé-Kénitra pour la période 2017-2020 porte sur la réalisation de 698 projets pour un montant de 2,24 milliards de dirhams, portant sur les secteurs de l’eau potable, de l’éducation, de l’électricité, de la santé et des routes rurales. Il a permis pour le volet routes et pistes rurales, la construction de 606 km et la réhabilitation de 312 km. Le programme de 2021 porte sur la réalisation de 97 projets pour un montant de 431,9 MDH.

 

 

Projet de reconversion en irrigation localisée du secteur Nord 3

 

La visite à Souk Tlet a porté sur un projet de reconversion en irrigation localisée du secteur Nord 3, concernant les deux communes rurales de Souk Tlet du Gharb et Beni Malek sur une superficie de 3 617 ha, la mise en eau au niveau d’une parcelle de culture de Tournesol avec une démonstration de traitement des cultures par drone.

D’un coût global de 253 MDH, le projet de reconversion du secteur Nord 3 s’étend sur la période 2016-2022. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme national d’économie d’eau en irrigation et devrait bénéficier à près de 1 145 exploitants des deux communes rurales. Il permettra d’améliorer les rendements de la production végétale de 26%, de réaliser une économie d’eau d’irrigation de 30%, de valoriser l’eau d’irrigation de 2,5 à 4 DH/m3 et d’augmenter la valeur ajoutée de 14 180 DH/ha à 30 000 DH/ha.

Le projet comporte l’adaptation et rénovation de la station de pompage, la réalisation d’une station de filtration, la réalisation d’un réseau d’irrigation comportant 165 km de conduites pour l’alimentation des parcelles agricoles. Le projet comprend également la mise en place d’un système d’avertissement à l’irrigation au profit des agriculteurs et l’accompagnement pour la réalisation de l’équipement des parcelles en goutte à goutte.

Les réalisations en matière de reconversion en goutte à goutte au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra pour la période 2008-2019 ont porté sur une superficie de 55.200 ha au profit de 6.600 agriculteurs. La superficie programmée dans le cadre de la stratégie génération Green 2020-2030 est de 41.570 ha.

 

Une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement

 

Le Ministre a lancé une première expérience de paiement en ligne des redevances d’eau d’irrigation en partenariat avec le Crédit Agricole du Maroc (CAM) au profit de 29 000 clients de l’ORMVA du Gharb. Ce service donnera la possibilité aux clients de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Gharb et du CAM de s’acquitter de leurs dettes via l’application « Imtiazat-e ». Il permettra de faciliter aux agriculteurs le processus de paiement en leur évitant les déplacements.

Le programme d’alerte et de gestion de l’irrigation développé dans le cadre du programme national d’économie d’eau d’irrigation au niveau de la province de Kénitra vise une meilleure gestion de l’irrigation à la parcelle par l’adaptation des besoins en eau et des engrais selon le stade de la culture. Composé d’une station météorologique automatique et un programme informatique de traitement des données, il permet de transmettre des messages sms aux agriculteurs se rapportant au timing, besoins et durée d’irrigation selon les cultures et dates de semis ou de plantation.

La délégation a assisté à une démonstration de traitement des cultures par drone. Ce dernier permet notamment, le traitement des champs à accès difficiles, le diagnostic de l’état sanitaire des cultures, la gestion des assolements, le contrôle et gestion de l’irrigation.

Le développement de ces services digitaux et d’agriculture de précision font partie de la nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.

 

Signature de plusieurs conventions

 

Trois conventions ont été signées en marge de la visite. La première porte sur un partenariat dans le domaine de l’agriculture de précision pour le développement d’une agriculture digitale et de précision pour la filière riz au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra entre la Fédération Nationale Interprofessionnelle du Riz, la société Moroccan Industry Services & Engineering, l’Institut National de la Recherche Agronomique et la Direction Régionale d’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra.

La seconde convention porte sur la mise en œuvre d’un programme de préservation et de développement de la race Blonde d’Oulmès Zaer entre le Département de l’Agriculture et la Fédération Marocaine des Éleveurs de la Race Bovine d’Oulmes Zaer (Fmerboz).

La troisième convention est relative à la déclinaison régionale du programme national de constitution de coopératives agricoles nouvelle génération, conclue entre l’Office National du Conseil Agricole, la Direction Régionale de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra et l’Office de Développement de la Coopération (ODCO). Il s’agit au titre de cette dernière convention de faire passer ces coopératives du modèle classique vers un modèle dit «Business» pour les transformer en vraies entreprises productives, autonomes et performantes.