Agriculture et développement rural : De grands projets se concrétisent dans l’Oriental

• Mise en service de la station de pompage de la rive gauche de Oued Moulouya devant assurer l’irrigation de 31 000 ha et aménagement hydro-agricole du périmètre de Tafrata sur une superficie de 1 373 ha.
• 175 km de pistes rurales dans la province de Berkane devant être réalisées à fin 2021.
• Lancement d’un Centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles et projet de création d’une bourse de l’emploi agricole dans le cadre de Génération Green.

Routes et pistes rurales, ouvrages hydro-agricole, projets de valorisation des produits agricoles, les chantiers de développement rural ENCet agricole se multiplient à travers le pays. Après une tournée dans le Moyen-Atlas, il y a quelques jours, où le ministre de l’agriculture a lancé plusieurs projets du genre, Aziz Akhannouch, vient d’effectuer, le 31 mars 2021, une visite de terrain dans l’Oriental. Il s’est ainsi rendu dans les provinces de Nador, Taourirt et Berkane au niveau de la Région de l’Oriental. Le ministre était accompagné d’une importante délégation de responsables centraux et régionaux du ministère, indique-t-on auprès du département de l’agriculture. Selon la même source, la visite a porté sur le suivi de projets de développement agricole et rural, le bilan des réalisations et le lancement de chantiers dans le cadre de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar 2020-2030».

Mise en service de la station de pompage de la rive gauche de Oued Moulouya
Au niveau de la commune territoriale Oulad Settout dans la province de Nador, le ministre a procédé à la mise en service de la station de pompage de la rive gauche de Oued Moulouya. D’un investissement global de 80 MDH, cette station devrait permettre de pallier les insuffisances en ressources hydriques du périmètre de la Moulouya. Elle assurera, en effet, une irrigation d’appoint des plaines de la rive gauche sur une superficie irriguée de 31 000 ha. Elle devrait permettre également l’exploitation des eaux résiduelles des résurgences de l’Oued Moulouya à l’aval du barrage de Machraa Hammadi et d’assurer une bonne qualité de l’eau d’irrigation, compatible avec l’irrigation localisée. Le débit estimé de la station de pompage est de 1,5 m3 par seconde à partir de l’oued Moulouya vers le canal principal rive gauche.

Aménagement hydro-agricole du périmètre de Tafrata
Au niveau de la commune territoriale Lagtitir dans la province de Taourirt, Aziz Akhannouch a visité le projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre de Tafrata sur une superficie de 1 373 ha. Ce projet d’envergure s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme ENCnational d’économie d’eau en irrigation (PNEEI) pour un investissement de l’ordre de 355 MDH pour les travaux d’aménagement externe, et devrait bénéficier à près de 450 agriculteurs. Il permettra d’assurer une dotation annuelle en eau d’irrigation de 10 millions m3 à partir du barrage sur Oued Za pour un assolement composé de 50% d’arboriculture, 35% de maraîchage et 15% de fourrage.
S’agissant des travaux d’aménagement interne des parcelles en irrigation, les travaux achevés ou en cours de réalisation concernent 371 parcelles sur 930 hectares, soit 70% du programme global. Le montant des aides de l’Etat dédiées à cette opération dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA) s’élève à 40 MDH.
Le projet comporte un raccordement au barrage Oued Za, la construction d’un bassin de 207 000 m3, la construction et l’équipement de deux stations de pompage et d’une station de filtration, la mise en place de conduites d’amenée sur 25 Km, ainsi que le mise en place d’un réseau de distribution d’eau d’irrigation sur 44 Km avec 521 prises d’eau d’irrigation.


Visite de l’abattoir et de l’agropole de Berkane

Au niveau de la province de Berkane, le ministre a visité l’abattoir de Berkane pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Ce projet auquel le ministère a contribué à hauteur de 6 MDH, est en phase d’achèvement. L’ouverture est prévue pour fin avril 2021.
Installé sur une superficie globale qui dépasse 1 hectare dont 2 500 m2 couverts, le nouvel abattoir vise à répondre aux besoins de la population en viandes répondant aux normes sanitaires et de qualité exigées (ISO9001 et ONSSA). D’une capacité totale de production qui atteint 300 têtes d’ovins/heure et 40 têtes de bovins/heure et d’une capacité de découpe qui dépasse les 400 têtes d’ovins et 100 têtes de bovins, cet abattoir moderne dispose d’étables, d’espaces d’abattage, de découpe et d’emballage, de salles de refroidissement et de congélation. Il est équipé d’un système numérique de suivi et d’équipement de traitement et de valorisation des déchets.
Le ministre a également visité l’agropole de Berkane située à la commune de Madagh. Il a rencontré des associations actives dans le domaine du développement agricole et rural et présidé la signature de plusieurs conventions visant la déclinaison de la Génération Green dans la province de Berkane.
Une convention cadre a été signée entre le MAPMDREF, la COMADER et la province de Berkane qui porte sur la création d’une plateforme d’emplois au profit des ouvriers agricoles de la province, devant permettre d’organiser le marché du travail dans le secteur agricole à travers la création d’une «bourse de l’emploi agricole» pour faciliter et rapprocher les employeurs des demandeurs d’emplois.
Le ministre a présidé le lancement du «Centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles». Porté par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l’Office national du conseil agricole et l’agence de développement agricole, ce centre vise à accompagner les jeunes entrepreneurs agricoles à travers le suivi de la réalisation de leurs projets, l’utilisation des infrastructures et des outils technologiques, l’appui des circuits de communication, la formation, le conseil et l’accompagnement en matière de montage des projets, de financement, de valorisation et de commercialisation.
Il est à rappeler que l’agropole de Berkane vise à valoriser la production des filières phares de la région de l’Oriental et à assurer leur transformation et leur commercialisation. Installée sur une superficie de 102 hectares, ce projet a nécessité une enveloppe de 144,5 millions de DH. Il regroupe plusieurs structures et dépendances parmi lesquelles une zone de conditionnement, une zone d’industrie agroalimentaire et de transformation, une zone logistique et de distribution, une zone de services, ainsi qu’un pôle de recherche-développement et contrôle de la qualité.


Réalisations du Plan agricole régional et perspectives

Le ministre a pris connaissance des réalisations du Plan agricole régional et de la déclinaison de la stratégie Génération Green au niveau de la région de l’Oriental.
Le Plan agricole régional sur la période 2008-2019 a porté sur un investissement de 9,3 milliards de dirhams au profit du monde rural. Il a permis d’augmenter la valeur ajoutée agricole, de 89%, pour passer de 3,6 milliards de dirhams en 2008 à 6,8 milliards de dirhams en 2020 et de créer davantage d’emplois (16%), passant de 31 millions à 36 millions de Journées de travail entre 2008 et 2020.
En terme de réalisations, 133 projets, pilier II, ont été réalisés portant sur une superficie de 113 800 ha au profit de 61 000 bénéficiaires, ayant ciblé l’oléiculture, l’amandier, les viandes rouges et les produits de terroir. Pour le pilier I, 90 projets ont été réalisés au profit de 5 800 bénéficiaires, ayant ciblé les agrumes, la betterave sucrière, le lait et le raisin de table.
Le Plan agricole régional prévoit dans la cadre de Génération Green la poursuite de la dynamique de développement agricole au niveau de la région, en accordant une place de choix au développement de l’élément humain. Il prévoit de doubler le PIB (de 6,8 à 13,3 milliards de DH), le lancement de 102 projets d’agriculture solidaire au profit de 90 000 bénéficiaires et la création de 9,2 millions de journées de travail supplémentaires.