Agadir se dote d’une décharge contrôlée

Un groupement américain a remporté le contrat qui s’étale
sur 10 ans
Investissement prévu : 43 MDH.

La Communauté urbaine d’Agadir vient de rendre sa décision concernant la réalisation et la gestion d’une nouvelle décharge contrôlée dans la localité de Tamelast, située à 4,5 km de la ville. Cette décharge remplacera l’ancienne, Bikarane, située en zone d’habitation, causant désagréments olfactifs et présentant des risques pour la santé des habitants.
C’est suite à un appel d’offres international lancé en 2002 que quatre groupements avaient déposé leurs offres, il y a quelques semaines : Segedema-Pizzorno (franco-marocain), Tecmed (maroco-espagnol), Ecomed-Edgeboro-Gesi (américain) et Frisa (maroco-suisse). La commission chargée du dossier a déclaré le groupement américain adjudicataire puisqu’il aurait fait la meilleure offre sur le plan technique et financier. L’opérateur privé américain propose, en effet, un coût de traitement de 69,65 DH/t de déchets traitée alors que Segedema-Pizzorno, par exemple, proposait de traiter la tonne à 112,80 DH. Mais ce n’est peut-être que partie remise pour les autres, puisque la collecte des ordures devra elle aussi être déléguée à un opérateur privé.

Tri sélectif des ordures à Rabat
Segedema-Pizzorno qui est par ailleurs gestionnaire délégué de la collecte des déchets ménagers dans la commune urbaine Agdal-Ryad, à Rabat, se consolera par le lancement de la première expérience au Maroc de tri sélectif des ordures, dans un premier temps au niveau de quelques points seulement de la commune. Si le test est concluant, le tri sélectif sera généralisé à l’ensemble de la commune. Les cinq sites pilotes seront dotés d’un kit constitué de quatre conteneurs de couleurs différentes où les habitants déposeront les déchets qu’ils auront triés au préalable (verre, déchets ménagers, métaux…). Initiative louable. Mais le consommateur marocain est-il prêt, quand on sait que la poubelle locale est constituée, en majeure partie, de déchets organiques ? Mais pourvu que ça prenne !