Agadir : le français Pro Natura investit 20 MDH dans une station de conditionnement

– Chaque année, cette société française produit au Maroc 2 500 tonnes de légumes d’hiver et 3 000 tonnes d’agrumes
– Toute la production est commercialisée en Europe et en Amérique du Nord.

Pro Natura, leader français de la distribution de fruits et légumes biologiques, renforce sa présence au Maroc. En partenariat avec un agriculteur marocain converti à la culture bio depuis 1995, cette société, qui connaît un succès grandissant auprès de la grande distribution européenne, vient d’investir 20 MDH dans une station moderne de conditionnement dédiée à la culture maraîchère dans la région d’Agadir. Cette unité de 3 200 m2, entièrement réfrigérée, permettra de mieux traiter les 2 500 tonnes de légumes d’hiver produites annuellement par l’exploitation Natura Prim, qui s’étend sur plus de 100 hectares, gérée en commun par les deux partenaires. En ce qui concerne la production d’agrumes biologiques, c’est Pro Natura Maroc, filiale créée depuis 1996, qui continuera de gérer directement les vergers implantés à Marrakech, qui fournissent 3000 t par an à la maison mère. Ces produits marocains sont commercialisés en Europe et en Amérique du Nord où le marché des fruits et légumes biologiques est en plein essor.

La maison mère réalise un chiffre d’affaires de 44,5 millions d’euros en France

Pro Natura France, dont le CA a doublé en cinq ans pour atteindre 44,5 millions d’euros (près de 500 MDH) en 2006, érige le Maroc en principal fournisseur d’agrumes, notamment les oranges (navel et Maroc late), les citrons (variété beldi qu’on ne trouve qu’au Maroc) et les pamplemousses (pomelo blanc) et légumes biologiques d’hiver (courgettes, tomates, poivrons, aubergines, pommes de terre…).
Rappelons que l’agriculture biologique au Maroc a démarré avec les agrumes dans la région de Marrakech au début des années 1990, avant de s’étendre à d’autres régions – telles Agadir et El Jadida – et à une dizaine de produits (tomates, olives, plantes médicinales…). Mais malgré le développement des dernières années et l’organisation de la filière autour de deux associations très actives, l’APFB (Association des professionnels de la filière biologique) et Maghrebio, la superficie totale réservée à ce genre de culture au Maroc demeure assez faible, ne dépassant pas quelques dizaines de milliers d’hectares. Quant aux exportations marocaines de fruits et légumes biologiques, elles représentent à peine moins de 1% de la production globale exportée