Afriquia se dote d’un laboratoire de haut niveau pour le contrôle des carburants

12 MDH ont été investis

Il offre des prestations uniques sur le continent.

C’est fait ! Le groupe Akwa vient d’inaugurer, mardi 7 février, les nouveaux équipements du laboratoire d’analyses fixe et mobile d’Afriquia Lubrifiants Maroc (Afrilub) en présence de Mohamed Boutaleb, ministre de l’Energie et des Mines. Destiné à l’origine à l’analyse des huiles lubrifiantes, le laboratoire a connu une métamorphose après une première extension en 1987. Une enveloppe de 12 MDH a été investie pour sa modernisation. Unique en Afrique, il dispose d’un bâtiment dédié au contrôle qualité des produits pétroliers (lubrifiants et carburants). La totalité des tests sont réalisés selon les normes internationales (norme Afnor pour les lubrifiants et norme américaine ASTM pour les carburants).

Quatre unités mobiles pour 450 stations-service
Le laboratoire dispose également d’une salle JFTOT (Jet fuel thermo oxydation). Celle-ci est réservée au contrôle qualité du carburant avion, appelé plus communément le jet. A travers des tests, le carburant est analysé dans les conditions réelles d’un avion en vol. Doté de toutes les mesures garantissant une sécurité optimale, le laboratoire étudie et analyse la réactivité du jet par rapport au métal à la température de 260°c et à une pression de 25 mm Hg.

Le laboratoire est le seul sur le marché à offrir un tel type de contrôle exigé par les normes internationales ASTM. Il peut également réaliser le contrôle-qualité du jet sur les différents sites afin de vérifier s’il n’a pas subi de contaminations au cours de ses différents transports. Coût de l’investissement : 1,5 MDH.

Le contrôle qualité ne s’arrête pas à ce stade puisque le groupe dispose aussi d’unités mobiles, transformées à l’occasion en mini laboratoires. Pour le moment, quatre véhicules procèdent régulièrement à des prélèvements de carburants dans les 450 stations-service Afriquia ainsi que chez les clients industriels.

Après une certification ISO 9001 version 2000, une démarche d’accréditation selon le référentiel ISO 17 025 version 2005 vient d’être entreprise pour acquérir une reconnaissance internationale de la fiabilité de ses tests.