Afriquia Gaz lève avec succès 400 MDH sur le marché obligataire

Le montant total des souscriptions s’élève à 677 MDH

Les ressources collectées sont entièrement destinées à compléter le financement de l’acquisition de Tissir Primagaz.

Le management d’Afriquia Gaz, filiale d’Akwa group, peut se montrer satisfait. Le marché a bien accueilli l’emprunt obligataire d’un montant de 400 MDH qui vient d’être bouclé. Au terme de la période de souscription, qui s’est étalée du 7 au 9 septembre, le syndicat de placement constitué d’Attijariwafa bank en tant que chef de file et de la CDG (Caisse de dépôt et gestion) comme cochef de file a reçu une demande d’un montant global de 677 MDH, soit un taux de satisfaction de 59,08 %. En clair, les 23 souscripteurs n’ont pas tous été servis à hauteur de leurs prétentions. Etant donné que l’allocation a été faite selon la méthode dite à la hollandaise, seuls les établissements de crédit l’ont été du fait qu’ils ont proposé les meilleurs taux. Leur demande d’un montant de 140 MDH a été intégralement satisfaite. Quant aux OPCVM (organismes de placement collectif en valeur mobilière), ils ont reçu des bons d’un montant global de 188 MDH au lieu des 310 millions souscrits, tandis que le groupe composé des assurances et des organismes de prévoyance et de retraite a été servi à hauteur de 26,55 %, soit 47 MDH sur 177 millions demandés. Le reste, 25 MDH, est allé à divers autres institutionnels qui en demandaient le double.

Le taux facial est de 4,92 %
Rappelons que les 4 000 obligations émises ont une valeur nominale de 100 000 DH chacune. La maturité est fixée à 5 ans, c’est-à-dire du 13 septembre 2005 au 13 septembre 2010, et le taux facial à 4,92 %, soit 3,97 % (taux des bons du Trésor à 5 ans émis lors de l’adjudication du 30 août 2005), plus une prime de risque de 95 points de base. Ces obligations sont cotées à la Bourse de Casablanca depuis le 13 septembre.
Auprès de la direction financière d’Akwa group, on précise que l’intégralité de la somme collectée servira à compléter le financement de l’acquisition de Tissir Primagaz. D’ailleurs, pour mener à bien les différentes opérations stratégiques initiées au cours des derniers mois, Afriquia Gaz a déjà procédé, courant juillet, à une augmentation de capital à hauteur d’un milliard de DH.
Cette stratégie de croissance externe constitue une preuve que cette société qui contrôle, entre autres, 100 % du capital d’Omnium de Stockage et la moitié de celui de Stogaz, entend jouer un rôle majeur dans le secteur. Entre 2004 et 2007, le volume de ses ventes devrait croître en moyenne de 7,8 % par an et le chiffre d’affaires passer de 812 MDH à 1,06 milliard. Tissir Primagaz suivrait la même tendance et espère une recette de 1,8 milliard de DH, toujours à l’horizon 2007, suite à une progression du volume des ventes de l’ordre de 5,1 % en moyenne annuelle.