Afriquia gaz améliore ses parts de marché

Les prévisions pour l’année 2004 tablent sur une progression
de 7 % du chiffre d’affaires.

En dotant sa direction stratégie
et organisation d’une entité chargée de la communication financière, Akwa Group ambitionne d’adopter dorénavant une stratégie plus volontariste en la matière, principalement pour ses filiales cotées en Bourse. C’est Afriquia Gaz, la filiale du groupe, spécialisée dans le conditionnement et la distribution du GPL (gaz de pétrole liquéfié), qui est la première à en bénéficier. Lors d’une réunion avec les analystes et la presse spécialisée, le management de la société a passé en revue les principaux indicateurs de l’activité ainsi que les réalisations de l’année 2003.
Afriquia Gaz a ainsi clos l’exercice 2 003 sur d’excellentes performances commerciales qui lui ont permis d’écouler un tonnage supérieur à l’année précédente (+14 % à 176 928 tonnes) et de réaliser ainsi un chiffre d’affaires de 648 millions de dirhams, en progression de près de 20 %. Dans la foulée, elle a amélioré de près de 1 % sa part de marché pour la porter à 13,1 %. Afriquia Gaz, qui se dispute le marché avec 17 concurrents, a réalisé sa plus belle performance commerciale sur le segment du GPL en vrac (destiné aux industries), avec une progression de 3 % des parts de marché à 31 % et une position de leader renforcée.
Côté rentabilité, Afriquia Gaz affiche un résultat d’exploitation en hausse de 14 % à 66,4 millions de dirhams. Le résultat net se situe pour sa part à 36,4 millions de dirhams, soit 9,5 millions de plus qu’en 2002. Comme le soulignent les responsables du pôle gaz du groupe, la société compte partager une bonne partie de ces bons résultats avec les actionnaires puisque, avec un dividende de 23 dirhams par action, Afriquia Gaz améliore son taux de distribution qui passe à environ 65 %. Une distribution qui n’altère ni la capacité de financement de la société ni l’enveloppe conséquente (55 millions de dirhams par an environ) réservée à l’investissement.
Dans ce nouvel élan de communication financière, les responsables d’Afriquia Gaz se sont même prêtés au jeu des prévisions de résultats, que seules trois sociétés cotées ont jusque-là acccepté de jouer. Pour l’année 2004, le chiffre d’affaires devrait donc croître de 7 % alors que le résultat d’exploitation s’établirait à 71 millions de dirhams, en progression de 10,2 %. Pour ce faire, le management de la société table sur un renforcement des parts de marché, une meilleure rentabilisation des investissements réalisés et une optimisation de la structure des coûts