Aéroports : Des mesures tarifaires pour encourager le développement du trafic aérien

Un plan d’incitations tarifaires est mis en place par l’ONDA, couvrant la période 2015-2018.. Elles visent aussi bien la stimulation du trafic international que domestique.

L’Office national des aéroports a adopté un plan d’incitations tarifaires, valable à partir du 1er octobre 2015, jusqu’au 30 septembre 2018. Il vise plusieurs objectifs pour la stimulation du développement du trafic aérien international, ce qui aidera à atteindre les objectifs de la «Vision 2020». Cela, en favorisant la création de nouvelles liaisons aériennes et l’augmentation du nombre de fréquences aériennes sur les liaisons existantes ; en fidélisant les compagnies aériennes présentes au Maroc et stimulant leur croissance, mais aussi en facilitant l’accès de nouvelles compagnies aériennes au Maroc, particulièrement sur les destinations à vocation touristique, et en encourageant la création de nouvelles bases aériennes. Parmi les autres objectifs sur lesquels table l’ONDA, le renforcement du positionnement de l’aéroport de Casablanca Mohammed V en tant que hub régional et aéroport de référence ainsi que l’encouragement du développement des liaisons domestiques.

Pour l’atteinte de ces objectifs, l’ONDA a prévu dans le cadre de sa politique d’incitation tarifaire d’importantes réductions sur les redevances aéroportuaires. En effet, en cas de création d’une nouvelle route par exemple, la compagnie aérienne bénéficiera d’une mesure incitative sous forme de réductions allant de 60% à 100% sur les redevances des passagers, d’atterrissage et d’approche en fonction de l’aéroport concerné et du marché desservi.

A signaler que le trafic domestique bénéficie d’une exonération totale des redevances aéroportuaires dans l’objectif de contribuer au développement des dessertes domestiques, notamment avec les régions du Sud du Royaume.