Aéronautique : Mohcine Jazouli se réunit avec les dirigeants de SAFRAN

Les ambitions du groupe Safran au Maroc ont été au centre d’une réunion de travail tenue ce Mardi 21 Juin entre Le Ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, en Charge de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des Politiques Publiques et les dirigeants de l’entreprise SAFRAN, leader mondial dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et de la défense.




Cette réunion s’est tenue en présence de Olivier Andries, Président Directeur Général du Groupe, de Vincent Caro, Président de Safran Nacelles, ainsi que de représentants de Safran au Maroc.

Elle a été l’occasion de discuter de l’extension des activités de Safran Nacelles à Casablanca. L’entité dispose d’une usine située à Nouaceur, créée en 2005, spécialisée dans la production de matériaux composites et dans l’assemblage de nacelles.
Les échanges ont également porté sur les nombreuses opportunités de développement du groupe au Maroc, dans le sillage de la reprise attendue du secteur de l’aviation. Les perspectives de croissance de l’écosystème Safran et les besoins identifiés en matière d’ingénierie ont été abordés ainsi que le soutien que pourrait apporter la Nouvelle Charte de l’Investissement.

Implanté sur tous les continents, Safran est un des principaux fournisseurs d’équipements aéronautiques mondiaux. L’entreprise emploie plus de 75 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards d’euros en 2021.

Présent depuis plus de 20 ans au Maroc, le groupe est le premier opérateur du secteur aéronautique marocain et le premier employeur du secteur : 3 400 personnes à travers 8 filiales.

L’ambition de Safran de développer ses activités au Maroc confirme ainsi la place qu’occupe le Royaume sur la carte mondiale de l’industrie aéronautique et la montée en gamme opérée par le secteur.

Le Royaume s’impose en effet aujourd’hui comme destination incontournable pour les investisseurs étrangers du secteur aéronautique, son attractivité reposant principalement sur des ressources humaines qualifiées et un tissu de fournisseurs diversifié et compétitif.