Aéronautique : 1 MDH d’exportations par personne employée

De 8 milliards de DH actuellement, le chiffre d’affaires à  l’export est appelé à  doubler dans les 5 ans à  venir. Une centaine d’entreprises opèrent dans le secteur.

Casablanca a accueilli du 12 au 14 octobre une mission économique conduite par la firme Boeing en la personne de son vice-président et directeur des approvisionnements, Sran Deal. L’événement coïncidait avec le 10e anniversaire de la joint-venture Matis, entreprise spécialisée dans la production de câblages d’avions dont Boeing est l’un des actionnaires. Son but était d’aboutir à des partenariats entre les fournisseurs de la firme américaine et les entreprises membres du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS). Preuve que la filière aéronautique nationale a en peu de temps parcouru beaucoup de chemin, elle compte aujourd’hui une centaine d’entreprises alors qu’elle est tout à fait récente puisque la première joint-venture (Matis), située sur la plateforme de Nouaceur date d’octobre 2001.

Le secteur emploie plus de 8 000 personnes

Il apparaît ainsi d’après tous les intervenants dont le ministre du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, Ahmed Chami, le président du GIMAS, Hamid Benbrahim  El Andaloussi, et le représentant de Boeing que la filière aéronautique au Maroc se présente comme la chaîne de distribution la plus compétitive de la région, grâce notamment aux investissements dans cette activité dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle, initié en 2009, et surtout à la qualité de ses ressources humaines, illustrée par l’ouverture toute récente de l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA). Cet institut compte former plus de 300 techniciens pour répondre aux besoins des entreprises en termes de qualité et de sécurité.
Le Maroc profite aussi aujourd’hui d’une conjoncture favorable à l’aviation civile et de la proximité de ses marchés. Le secteur connaît une croissance accélérée de l’ordre de 25% annuellement et emploie plus de 8 000 personnes. Il a réalisé un chiffre d’affaires à l’export d’un milliard de dollars (8 milliards de DH), et ce chiffre est appelé à doubler dans les cinq prochaines années. La productivité moyenne est fort élevée : 1 MDH d’exportations pour chaque salarié du secteur.