Aérien : au moins 44 000 sièges supplémentaires entre le Maroc et le reste du monde

Déjà  bien implantée en Europe, la RAM met le paquet sur l’Afrique n Les compagnies aériennes étrangères, low cost ou régulières, poursuivent quant à  elles leurs efforts. Certaines lignes seront rouvertes en été.

Contrairement à ce qu’on peut penser, l’offre aérienne à destination du Maroc s’étoffe au fil des saisons. L’été 2015 ne fera pas exception puisque les compagnies aériennes étrangères et Royal Air Maroc vont ouvrir –ou viennent de le faire, la saison ayant démarré le 29 mars– de nouvelles lignes et en densifier d’autres. Bien sûr, il y en a qui seront suspendues, à l’image des quelques vols à destination d’Agadir. Mais la tendance globale est à la hausse. Assurant jusqu’à 60% du trafic aérien, la RAM continue de se développer en Afrique. «Le réseau de l’année 2015 a été construit autour de sept orientations principales : la concentration de l’activité autour du hub de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, la linéarisation des horaires et leur industrialisation, le découplage des vols en Afrique, la montée en charge dans l’utilisation des nouveaux avions, l’investissement dans les plates-formes à forte valeur ajoutée, la fermeture des lignes déficitaires et l’anticipation des affrètements de la pointe été 2015», résume ainsi Abdelghani El Aissoug, directeur réseau et revenue management (yield management) à la RAM. Une nouvelle ligne va ainsi être ouverte entre Casablanca et Abuja, capitale du Nigéria, et celle reliant Casablanca à Gibraltar avec escale à Tanger a été inaugurée le 29 mars.  

D’autres lignes seront quant à elles renforcées cet été. La ligne Montréal-Casablanca passera ainsi à un vol quotidien contre 5 fréquences hebdomadaires actuellement. De même, la liaison New-York-Casablanca passera à 2 vols quotidiens. Les dessertes depuis Casablanca vers Malabo (Guinée équatoriale), Lagos (Nigéria), Libreville (Gabon), Freetown (Sierra Leone), Monrovia (Libéria), N’Djamena (Tchad) et Banjul (Gambie) seront à la fois renforcées grâce à l’augmentation des fréquences et désormais assurées par des vols directs, et non plus couplées à des escales. Des vols quotidiens seront en outre assurés vers Bissau (Guinée-Bissau), Accra, Lagos, Libreville et N’Djamena.  

En dehors de l’Afrique subsaharienne, la compagnie nationale se renforce aussi au départ de Casablanca vers Londres avec deux vols quotidiens. A partir de ce mois, les liaisons vers Paris-Charles de Gaulle et Tunis seront également opérées 2 fois par jour. Le Caire et Beyrouth seront, quant à elles, desservies par des vols quotidiens directs. Comme à son habitude, la RAM planche actuellement sur l’ouverture de nouvelles lignes. Les prochaines semaines pourraient bien apporter de nouvelles annonces.  

Les connexions entre le Maroc et l’Europe seront renforcées  

Les compagnies aériennes étrangères aussi continuent d’étendre leurs ailes sur le Royaume, pour le plus grand bonheur, entre autres, des professionnels du tourisme. D’après les éléments dont dispose actuellement la Direction du transport aérien du ministère éponyme, près de 44 000 nouveaux sièges s’ajouteront à l’offre aérienne actuelle qui a atteint 3,7 millions de sièges cet hiver 2014/15. Ce chiffre est toutefois loin d’être figé puisque les compagnies réajustent régulièrement leurs fréquences, notamment à la veille des vacances d’été. On note toutefois l’ouverture de la ligne Oujda-Bastia par Air Méditerranée, Marrakech-Francfort par Lufthansa, Essaouira-Londres avec Easyjet, ou encore Rabat-Barcelone avec Vueling. Outre le renforcement de la ligne Fès-Montpellier, la compagnie low cost Air Arabia lance un Casablanca-Naples. Déjà active au départ de 10 aéroports nationaux, Jetairfly ouvre cette année les liaisons Marrakech-Turin Cuneo et Nador-Eindhoven. Enfin, le groupe Air France-KLM se concentre sur le développement de sa compagnie low cost Transavia en ouvrant les lignes Paris Orly-Fès-Casablanca et Paris Orly-Fès. L’offre en sièges de Transavia entre la France et le Maroc augmentera ainsi de 17%.

De son côté, l’Office national marocain de tourisme (ONMT) poursuit ses efforts. C’est ainsi que les lignes Marrakech-Bilbao et Marrakech-Valence seront prochainement ouvertes. Le renforcement des lignes Londres-Fès, Paris-Fès, Düsseldorf-Marrakech est également toujours au programme tout comme l’ouverture de Francfort-Rabat, Düsseldorf-Essaouira, Liverpool-Marrakech, Dublin-Agadir, Malaga-Marrakech, Birmingham-Tanger et le fameux New-York-Marrakech.