ADM se dote d’une salle de contrôle de dernière génération

• Elle permet de fluidifier et contrôler le trafic sur le réseau autoroutier.
• Le projet a coûté 8 MDH et a nécessité 8 mois de travaux.
• La société a misé sur une importante infrastructure pour renforcer la sécurité des clients-usagers.

La société Autoroutes du Maroc (ADM) a lancé une salle de contrôle nouvelle génération, située au sein du centre d’info trafic d’ADM à Rabat. Il s’agit d’un projet qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 8 MDH et 6 mois de travaux. Son objectif : sécuriser, fluidifier et contrôler le trafic sur l’ensemble du réseau autoroutier national 24h/24 et 7j/7. Grâce à son mur d’images direct LED, à un pilotage à distance des équipements et à des solutions d’aide à l’exploitation, la salle de contrôle délivre une information fiable en temps réel. La mission de la salle est assurée par un manager et 3 autres personnes qui peuvent aller jusqu’à 5 dans des périodes de pics de trafic, avec 3 shifts consécutifs, pour ainsi garantir un contrôle 24h/24.
Plusieurs outils technologiques sont exploités, à l’instar d’ADM Trafic Pro (plateforme technologique, pour le suivi des interventions terrain, partagée par plusieurs parties prenantes : centre d’appel 5050, directions régionales et agents d’assistance), Smart SGE, destiné au suivi de l’état des ouvrages, la supervision des voies, la supervision réseau fibre optique et la supervision des outils technologiques.
Pour remplir son cahier des charges, ADM a dû équiper son réseau autoroutier d’une infrastructure dense, composée essentiellement de vidéosurveillance, de caméras thermiques et intelligentes pour les ouvrages névralgiques, de passages supérieurs équipés de vidéosurveillance, de panneaux à message variable, de stations de comptage et de réseau de radio pour la communication inter-sites. De plus, la société a implanté des salles de contrôle centrales et régionales et a procédé à l’installation de sites de proximité de la Gendarmerie Royale et de postes de secours de la Protection civile sur le réseau autoroutier. Ainsi, en 2020, les équipes d’ADM ont procédé à plus de 36 000 interventions dont 10 000 pour pannes et assistance aux usagers, 4 000 dégagements d’obstacles et 5 000 interventions pour accidents.
Il est à noter que les 1 800 km de réseau autoroutier national ne sont pas tous équipés des moyens de contrôle et de surveillance. L’accent est surtout mis sur les autoroutes générant un trafic important, plus susceptibles de causer des incidents de circulation. Ce réseau comprend une infrastructure de 1 651 ouvrages d’art dont 344 ouvrages pour piétons, 549 passages supérieurs, 93 viaducs, 102 auvents et 168 passages inférieurs. Il compte également 102 gares de péages et 52 aires de repos.
De plus, près de 400 000 véhicules sont comptés par jour, allant jusqu’à des pics de 500 000 véhicules, soit environ 1 200 000 clients-usagers quotidiennement.