Activité monétique : la pandémie a bénéficié aux paiements en ligne et sans contact

• Le taux d’usage du paiement sans contact est passé de 4,7% en janvier à 25% en décembre.
• Le montant des transactions réalisées par les sites marchands et sites affiliés est en croissance de 46% à 6 milliards de DH.
• La grande distribution accapare toujours une grande partie des paiements par carte.

S’il y a bien une habitude que le consommateur marocain a acquis durant cette pandémie, c’est bien l’orientation de ses paiements vers les cartes plutôt que le cash, que ce soit à travers internet ou par TPE à la livraison. De même, les transactions contactless ont pris une ampleur considérable l’année passée. En nombre de transactions, le taux d’usage du paiement sans contact est passé de 4,7% en janvier à 25% en décembre dernier. Le montant des transactions réglées a atteint 11,1% contre 1,5% en début d’année.
En somme, les règlements alternatifs au cash se sont fortement améliorés. Le montant global des transactions réalisées par les sites marchands et sites affiliés au CMI, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, a atteint 6 milliards de DH, en hausse de 46%, soit l’équivalent de 14,3 millions d’opérations, en augmentation de 25%. Comme attendu, l’activité reste dominée par les cartes marocaines, avec un poids de 96,5% en nombre et de 95% en montant. Dans le détail, l’activité des paiements en ligne des cartes marocaines a progressé de 46,5% en nombre d’opérations, à 13,8 millions de transactions durant l’année 2020. En montant, cela correspond à 5,7 milliards de DH, en croissance de 29,7%.
Néanmoins, toutes les opérations de paiement effectuées par cartes bancaires chez les commerçants et eMarchands affiliés au CMI ont enrActivité monétiqueegistré durant l’année passée près de 85 millions, en diminution de 0,8%. Cela, pour un montant en recul de 19,2% à 36,8 milliards de DH. Dans ce cadre, la grande distribution accapare le gros des paiements, avec une part de 29,8%, suivie de l’habillement avec 9,3% et les hôtels avec 6,6%. Le reste va aux restaurants qui drainent 6,2% des transactions et les stations avec 5,9% et les autres secteurs.
Le ralentissement de l’activité a touché également le réseau des guichets bancaires. En effet, il a réalisé 288,2 millions de retraits effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en régression de -11,4%, pour un montant global en diminution de 5,1% à 285 milliards de DH. A une fréquence mensuelle moyenne, l’activité ressort à 3624 opérations de retrait pour un volume de 3,6 MDH pour chaque GAB. Cela, sachant que le nombre de GAB totalise 7 734, avec la création de 121 nouveaux GAB seulement en 2020. Il est à noter que les villes les mieux équipées restent Casablanca avec 1 529 GAB, Rabat avec 633, Marrakech avec 627, Tanger (453), Agadir (399) et Fès (385).


Le montant de l’activité monétique globale ressort en retrait de 7%

Si l’on prend l’ensemble des opérations des cartes bancaires, à savoir le retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands, les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, les réalisations globales ont atteint 375 millions d’opérations pour un montant global de 322 milliards de DH. L’activité ressort ainsi en retrait de 9,4% en nombre d’opérations et de 7% en montant par rapport à l’année 2019.
Au niveau des retraits, les cartes marocaines ont enregistré 283,6 millions d’opérations pour un montant de 278,3 milliards de DH, en régression de 10,3% en nombre et 3% en montant. En revanche, elles ont progressé de 8,5% en nombre sur le plan des paiements auprès des commerçants et des eMarchands à 79,7 millions d’opérations. Ce qui équivaut à un montant de 31,7 milliards de DH, en hausse de 4,1%. Pour leur part,
les opérations de paiements sur GAB par cartes marocaines pour le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges Télécom ont totalisé, 2 millions d’opérations pour un montant de 327,5 millions de DH, en repli de 28,5% en nombre et 20,4% en montant. Par ailleurs, les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 10,4 millions d’opérations à l’étranger, retraits et paiements compris, pour un montant global de 4,2 milliards de DH (+4,8% en nombre et -25,4% en montant).