Accor Maroc présente un budget ambitieux pour 2007

Une bonne partie des hôtels en service sera rénovée et des ouvertures sont programmées, qui porteront la capacité du groupe en 2007 à  26 hôtels avec 3 800 lits.

L’année 2006 sera particulièrement florissante pour le groupe Accor, du moins pour sa filiale marocaine Risma. C’est sûrement ce qui a poussé les responsables du groupe, réunis la semaine dernière à  Paris pour le «Marathon des budgets», à  réitérer leur engagement au Maroc. «La nouvelle direction générale veut consolider la position du groupe dans le pays surtout depuis l’entrée en Bourse réussie de Risma et le démarrage effectif du Casa City Center», souligne Marc Thépot, DG d’Accor Maroc. D’ailleurs, le conseil de surveillance de Risma s’est tenu, jeudi 10 novembre, sur le site même du Casa City Center (CCC). En marge de cette réunion, les membres du conseil ont pu voir les différentes chambres témoins et le gros Å“uvre des deux bâtiments qui abriteront les unités hôtelières. Les travaux du conseil, eux, ont essentiellement porté sur les projets de développement du groupe.

A Casablanca, le CCC entre à  présent dans sa seconde phase de construction. L’ouverture du Sofitel, d’une capacité de 200 chambres, est prévue pour l’été 2008. Pour ce qui est d’Agadir, un second Sofitel de 200 chambres va être lancé.

A Essaouira et Tanger, les travaux de deux nouveaux Ibis vont démarrer et leur ouverture est prévue en avril 2008.
1,5 milliard d’investissement pour les cinq prochaines années Mais c’est à  Marrakech que le meilleur est à  venir. Une enveloppe globale de l’ordre de 35 MDH est prévue pour la rénovation de l’hôtel Sofitel qui a à  peine cinq ans. Le hall sera complètement rénové, un restaurant marocain et un lounge sont prévus au 5e étage avec un accès direct vers l’extérieur et une vue imprenable sur toute la ville.
La capacité d’hébergement sera augmentée de deux suites royales et toutes les chambres seront équipées d’écrans plasma et de lecteurs DVD. Tous les points de restauration seront également rénovés. Ce relifting sera accompagné d’un programme de formation de l’ensemble du personnel et du recrutement de compétences issues des écoles de formation hôtelières marocaines mais aussi étrangères (Lausanne, Vatel…). Avec tous ces chantiers, «nous aurons une longueur d’avance sur les plus grandes enseignes qui s’installeront dans la ville», souligne avec conviction Najib Mountassir, DG de l’hôtel.
Face à  cet établissement, dont Accor «veut faire une destination phare pour la ville ocre», sera construit un «suite hôtel» de 100 chambres. Les travaux démarreront début janvier 2007 et l’ouverture est programmée en janvier 2008. Coût de l’investissement : 68 MDH.

A Fès, enfin, le Palais Jama௠devrait également être rénové pour se mettre un peu plus au goût du jour.
Accor consolide ainsi ses acquis au Maroc et assoit son plan de développement. Pour 2007, son parc hôtelier devrait totaliser 26 établissements, soit une capacité de 3 802 chambres. Le chiffre d’affaires prévu passera à  900 MDH. Et pour les cinq prochaines années, l’investissement prévu est de 1,5 milliard de DH, dont 450 millions en 2007.