Accompagnement personnalisé au profit des entreprises marocaines en France opérant dans l’industrie du cuir

Le Centre Marocain de Promotion des Exportations (Maroc Export) organise, en partenariat avec la Fédération Marocaine des Industries du Cuir, une mission BtoB personnalisée au profit de 10 entreprises marocaines en France opérant dans l’industrie du cuir.

Ce concept d’accompagnement personnalisé prévoit pour chaque participant un programme de rencontres individuelles en fonction de son agenda ainsi que celui des prospects français, indique un communiqué de Maroc Export, ajoutant que cette configuration tient compte des calendriers de lancement des nouvelles collections, des défilés et des salons spécialisés.

Cette formule d’accompagnement individuel a pour challenge de permettre aux entreprises marocaines de mieux cerner les problématiques liées à leurs centres d’activité dans le marché prospecté et à adapter l’argumentaire commercial et marketing approprié à chaque fabricant.

Selon Maroc Export, cette mission intervient en cette période où la France représente l’un des marchés les plus attractifs pour le secteur du cuir marocain. Elle est 3ème importateur mondial en articles de chaussures, et 4ème importateur mondial en articles de maroquinerie, les perspectives de croissance économique devraient engendrer une hausse à la consommation.

Le Maroc est confronté à la concurrence des pays de la zone euromed, ainsi que des pays « concurrents et partenaires » tels que l’Espagne et le Portugal, relève la même source, notant que ces derniers sont les principaux fournisseurs des pays européens attachés au « made in Europe ».

Toutefois, les maisons de luxe, les maisons de couture et les créateurs de mode visent de plus en plus le marché à l’international, et tendent à élargir leurs gammes avec des articles à des prix abordables, pour maintenir leurs parts de marché. Ils sont désormais à la recherche d’un sourcing de proximité, et proche de l’Europe.

Pour profiter de sa proximité géographique, le Centre indique que le Maroc doit se différencier en développant une offre haut de gamme misée sur la qualité et la réactivité, et nouer des partenariats avec les plus grandes marques de luxe, notant que les avantages de ce positionnement sont multiples, tout d’abord, ces produits sont générateurs d’une plus grande valeur ajoutée et bénéficient d’une demande soutenue de la part des marques haut de gamme en pleine croissance.

Par ailleurs, les acheteurs français sont motivés en général par la recherche de nouveaux fournisseurs en proche import et en mode « circuit court », par le développement de leur connaissance sur l’industrie marocaine du cuir et par la diversification des pays d’origine pour leur sourcing.

Toutefois, les donneurs d’ordre ont tendance à réduire le nombre de fournisseurs afin d’économiser les frais de déplacements de leurs collaborateurs, réduire les frais de transports dispersés et limiter les risques dans les commandes, surtout quand il s’agit de travailler avec de nouveaux fournisseurs.

Cependant, malgré? une forte concurrence sur le segment moyen de gamme par les producteurs asiatiques, l’industrie marocaine dispose d’un potentiel d’exportation important dans le segment haut de gamme.

En effet, ne pouvant être concurrentielles sur les grandes séries, les entreprises françaises se positionnent sur les segments de marché, où la mode et la créativité jouent un rôle primordial. D’autre part, le Maroc peut capitaliser sur une offre complète, et une production suffisamment flexible pour répondre aux demandes de type « circuits courts », de plus en plus requis par les marques françaises.

En ce qui concerne le positionnement des produits marocains, sur un total export de 22 millions de paires environ (sur une production nationale de 80 millions), 90 pc sont destinés aux marchés français, espagnol, italien et allemand.

Et pour se maintenir sur ces débouchés, les industriels marocains ont opté pour la chaussure de luxe, alors que le nombre d’entreprises françaises pour ce secteur est supérieur à 8.000 et plus de 70.000 employés travaillent dans ce secteur, pour un chiffre d’affaires total de 15 milliards d’euros.

Le challenge serait de soutenir des salons internationaux de l’habillement et de l’accessoire en cuir au Maroc, ce qui créerait une synergie et une meilleure visibilité de ces deux secteurs à l’international.

Par ailleurs, Maroc Export encourage le secteur du cuir à travers la réalisation de plusieurs actions promotionnelles notamment, le salon Micam en Italie, Who’s Next à Paris, ainsi que des missions BtoB en France.