Accélération de la mise en oeuvre du projet de requalification du port de Casablanca

L’ANP a lancé l’appel d’offres relatif à  la construction du port de pêche. Les préparatifs du transfert du chantier naval sont aussi bien avancés. Les travaux de la desserte nord sont effectués à  plus de 50%.

Le projet de requalification du port de Casablanca entame une nouvelle phase dans sa concrétisation. L’Agence nationale des ports (ANP) vient en effet de lancer l’appel d’offres relatif à la construction du port de pêche. C’est là l’une des étapes les plus importantes dans le cadre de ce chantier puisque le transfert du port de pêche de son emplacement actuel constitue un préalable au lancement du projet Wessal Casablanca Port. Cet emplacement devrait en effet servir, une fois le port de pêche transféré, à la réalisation des édifices prévus dans la composante touristique et urbanistique dudit projet. Mais au-delà de cet aspect, le transfert du port de pêche est aussi devenu une urgence, si l’on en croit les professionnels du secteur. Celui-ci souffre en effet dans sa configuration actuelle de plusieurs maux qui rendent son exploitation peu optimisée.

Parmi ces problèmes, l’Association des corps officiers des ports au Maroc (ACOPM) cite l’exiguïté des surfaces des terre-pleins et la présence d’un nombre important de locaux des armateurs, canotiers et mareyeurs. Elle pointe aussi du doigt l’exiguïté du bassin de pêche au vu de la taille de la flotte actuelle, les problèmes de circulation des camions dans la zone portuaire, l’encombrement de cette dernière et des boulevards mitoyens au port, notamment le boulevard Houphouët Boigny ainsi que les problèmes de sécurité et de non-conformité de la navigation.
L’ANP va donc profiter du projet de déplacement du port de la zone ouest vers la zone et, précisément à côté de la jetée Moulay Slimane, pour construire une enceinte mieux adaptée à l’activité de pêche. Le montant des investissements s’élève à 630 MDH. La livraison du chantier est prévue pour fin 2016.

L’offre du port de Casablanca sera améliorée

L’agence semble également bien avancée dans le projet de transfert du chantier naval, malgré un léger retard dans les délais initiaux. Les travaux d’infrastructures devaient démarrer durant ce mois d’octobre, une fois les études techniques achevées. Finalement, le premier coup de pioche ne devrait être donné que durant les dernières semaines de l’année. Le planning de l’agence comprend également le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt pour l’exploitation du chantier naval durant le mois de janvier prochain, en vue d’un lancement de l’appel à concurrence définitif durant le deuxième trimestre de 2015. Ce projet, d’une enveloppe d’investissement de 1,2 milliard de DH, a pour objectif de doter le port de Casablanca d’infrastructures de réparation navale lui permettant d’améliorer son offre et sa compétitivité, et de pouvoir ainsi faire face à la concurrence étrangère de plus en plus agressive dans ce domaine. A ce jour, seule la société Chantiers et Ateliers du Maroc opère dans ce domaine. La mise à niveau des infrastructures dédiées à cette activité devrait permettre l’émergence de nouveaux opérateurs en vue de constituer une vraie industrie de réparation navale dans le Royaume. C’est du moins l’objectif que se fixent les pouvoirs publics et que le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique ne cesse de réitérer.

Avant d’en arriver là, l’ANP devra finaliser le projet d’extension de la desserte terrestre nord du port. Ce chantier est également particulièrement stratégique dans le cadre de la requalification du port puisqu’il devrait permettre de renforcer la connectivité des zones où seront situés le chantier naval et le port de pêche avec les grands axes routiers de la métropole. La desserte est également importante pour le projet de la plateforme logistique de Zenata dont elle constitue une continuité essentielle. Actuellement, le taux de réalisation des travaux dépasse les 50%. Elle devrait être livrée avant fin 2015.

C’est dire qu’avant l’avancement de ces trois chantiers, le projet de requalification du port de Casablanca est en train de  franchir des étapes importantes. Et au vu de l’importance stratégique qu’il revêt pour toute la métropole, le respect des délais sera le défi majeur qu’aura à relever le maître d’ouvragen Y.T.