Abdelkader Amara : «On finira bien par trouver du gaz et/ou du pétrole»

En matière d’exploration pétrolière et gazière, il y a aujourd’hui 34 sociétés internationales qui sont présentes au Maroc.

Quelque 400 000 km2 de bassins sont couverts par la recherche et l’exploration, selon M. Amara. «Mais plus important que tout ça, nous avons de plus en plus des indicateurs qui sont très intéressants et qui montrent que nous finirons bien par trouver des réservoirs quelque part dans ces zones. Sans prétendre devenir tout de suite membres de l’OPEP, si nous trouvons quelques milliards de mètres cubes de gaz, c’est déjà énorme quand on a une facture énergétique de 100 milliards de DH. Cela nous conduirait d’ici à 2025 à avoir un mix énergétique où nous aurions du renouvelable, du fossile importé et un peu de fossile produit localement, en plus du nucléaire à l’horizon 2030-2035. C’est un mix qui devrait répondre aux besoins stratégiques du pays».