ABDELJALIL LAHLOU : Le premier semestre a été morose

L’activité a été morose jusqu’au mois de juin. En gros, notre société a évolué selon le même rythme que le marché. Heureusement, les ventes ont bien repris depuis juillet et la situation s’est sensiblement redressée.

L’activité a été morose jusqu’au mois de juin. En gros, notre société a évolué selon le même rythme que le marché. Heureusement, les ventes ont bien repris depuis juillet et la situation s’est sensiblement redressée. Pour la fin de l’année, je pense que l’évolution de l’activité dépend encore des performances de l’Aïd. Si nous avons un bon Aïd, l’année sera sauvée. Dans le cas contraire, elle sera moins bonne que 2008. Donc tout n’est pas encore joué. Enfin, pour l’année 2010, j’ai bon espoir que la reprise sera là. On aura sûrement un premier trimestre calme parce que telle est la physionomie du marché. A partir du mois d’avril, la situation devrait reprendre. Je suis optimiste pour la suite de l’année bien que cela dépende toujours de plusieurs facteurs, notamment de la conjoncture qui va certainement jouer sur les crédits.