«Atlas blue» : le démarrage effectif se fera le 30 octobre

Un aller-retour France-Maroc sera commercialisé autour de 200 euros

Les prestations à bord seront facturées directement au client.

«Atlas blue», la compagnie «low cost» de la RAM (Royal Air Maroc), a effectué un premier vol charter (Marrakech-Lyon) mardi 26 juillet dans la plus grande discrétion.
Hébergée provisoirement dans les locaux de la RAM en attendant de s’installer dans son siège social, à l’aéroport de Marrakech, où le terminal B lui sera dédié, la nouvelle compagnie se démarque de sa maison-mère : le logo est différent ; son propre personnel est en cours de recrutement ( 83 personnes à ce jour, dont 44 au sol) ; le système d’information est indépendant, et surtout, précise-t-on, Atlas Blue dispose d’un business-plan à moyen terme avec des objectifs de croissance précis.
La compagnie tourne pour l’instant avec un seul avion, sur le seul marché français. La totalité des places a été commercialisée en package par le tour-opérateur Etapes Nouvelles avec lequel elle a signé une convention.
Le démarrage effectif de la compagnie aura lieu le 30 octobre prochain, qui correspond au début de la saison touristique 2004-2005, avec la mise en service de six avions loués auprès de la RAM et qui vont desservir, en vols réguliers, les marchés français, italien, belge, hollandais, allemand et anglais. La compagnie fera aussi des vols charters classiques, mais sur des marchés à prospecter comme certains pays de l’Europe de l’Est ou encore l’Irlande.
Ce n’est qu’en février 2005 qu’Atlas Blue devra acquérir, selon son DG, Zouhair El Aoufir, son premier avion en leasing. Un deuxième appareil est attendu au cours de la même année. Soulignons que le business-plan prévoit l’acquisition de deux avions par an, et la flotte sera constituée de 14 appareils en 2008-2009 avant de passer à 24 avions à l’horizon 2012.

Call center et site web opérationnels à fin août
En attendant, l’été 2004 sera exploité pour la finalisation de la mise en place des équipes. Le call center et le sit web qui assurera la quasi-totalité des ventes seront, pour leur part, opérationnels dans 5 semaines. Dès la mi-septembre, une campagne de communication d’envergure sera lancée pour faire connaître la nouvelle compagnie, avec notamment une focalisation sur la grille tarifaire qui est en cours d’élaboration.
Comme toute compagnie à bas coût, Atlas Blue veut faire de ses tarifs son point fort. A titre d’exemple, un aller-retour entre la France et le Maroc sera commercialisé autour de 200 euros.
M. El Aoufir prévoit ainsi un taux de croissance annuel de son trafic de 17 % en jouant nettement sur les prix et sur le service à bord, dont les prestations seront facturées directement au client, ce qui se traduira, selon lui, par une décote des tarifs de 15 à 20 %

La compagnie démarrera avec six avions loués à la RAM, avant d’acquérir son premier appareil en février 2005.