6,4 millions de transactions en six mois : les paiements par cartes augmentent de 23%

Les paiements par carte étrangère enregistrent une hausse à  deux chiffres après une baisse en 2009.
86% des cartes en circulation sont estampillées Visa.
Le volume global est encore faible : seulement une carte pour 2,3 clients.
6,3 millions de cartes en circulation mais 1,4 million ne permettent pas le paiement.

D evant les caisses, les Marocains prennent de plus en plus l’habitude d’utiliser leurs cartes monétiques pour régler leur achat. Une tendance de fond qu’illustrent régulièrement les chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI) et que ceux des premiers mois de l’année en cours confirment. Entre janvier et juin, 6,4 millions de transactions de paiement par carte ont été enregistrées auprès des commerçants locaux contre 5,2 millions pour la même période de 2009, soit une augmentation de 23%. Ces réalisations représentent déjà les deux tiers de celles de l’ensemble de l’année 2009, autant dire que les prévisions pour le reste de l’année sont tout à fait prometteuses.

4 244 GAB installés dans 254 localités

En valeur, les opérations du premier semestre portent sur un montant global de 5,8 milliards DH, soit une progression de 24% par rapport au premier semestre 2009. Et dans ce cas, on atteint cette fois 60% du montant réalisé pour toute l’année 2009. Selon Rachida Benabdallah, DG du CMI, «la croissance 2009-2010 est forte grâce à la fois aux paiements par cartes marocaines qui ont progressé de 25% et aux paiements par cartes étrangères qui ont progressé de 23%». Les indicateurs sont donc au vert en ce qui concerne les paiements par cartes étrangères puisque le nombre des transactions avait baissé de 0,4% en 2009 et celui des paiements de 4,3%. Par ailleurs, 43 000 opérations (retraits et paiements) ont été effectuées à partir des cartes marocaines à validité internationale pour un montant global de 97 MDH, en progression de 29% par rapport au 1er trimestre 2009.
A noter que le montant global des transactions a augmenté mais avec un nombre de cartes bancaires en circulation qui reste quant à lui stable avec 6,3 millions d’unités à fin mars dernier, dont 4,9 millions, soit 78%, permettent le paiement chez les commerçants affiliés. C’est donc le montant moyen par transaction qui a progressé. En comptant seulement les cartes qui autorisent le paiement, il s’établit à 1 184 DH. Les cartes monétiques estampillées Visa dominent largement le marché avec une part de 86% du stock en circulation. Rien d’anormal puisqu’à l’échelle internationale ce groupe affiche 1,8 milliard de cartes bancaires en circulation à fin 2009. Le reste des cartes émises au Maroc est partagé entre Mastercard qui détient 430 000 cartes à fin mars dernier et la marque CMI qui en totalise 250 000 à la même date.
Pour le reste, 1,4 million de cartes bancaires, la fonctionnalité se limite au retrait aux guichets automatiques bancaires (GAB). La plupart d’entre elles sont des cartes online, liées au compte bancaire. D’autres, proposées par les banques de la place, sont délivrées et activées sur le champ et peuvent servir aussi bien de moyen de bancarisation que de carte cadeau pour l’entourage. Si l’on tient compte du taux de bancarisation qui est de 47% selon le rapport d’activité de Bank Al Maghrib pour 2009, la marge de progression est encore très élevée. En effet, sur la base de ces chiffres, on compte une carte pour 2,3 clients. Ce qui veut dire que même des personnes bancarisées ne disposent pas encore de ce moyen de paiement.
Logiquement, cette augmentation est accompagnée de l’extension du réseau des GAB. Le CMI annonce que 100 nouveaux distributeurs ont été installés durant le premier trimestre 2010, ce qui porte le réseau à 4 244 GAB, dans 254 localités.