61% des voitures vendues au Maroc coûtent entre 100 000 et 200 000 DH

A fin septembre, seulement 8% des voitures vendues coûtent moins de 100 000 DH. Les françaises dominent les ventes globales et les 4×4 asiatiques se démarquent. La Passat, autrefois star, fait face à  une forte concurrence.

Le marché marocain de l’automobile est dominé par les voitures à prix modéré. Sur les 75 000 nouvelles immatriculations enregistrées à fin septembre, 51 500 ont un prix inférieur à 200 000 DH, soit 69 % des ventes de voitures particulières neuves. Autant dire que les principaux consommateurs qui permettent à ce secteur de se maintenir en cette période de crise, en réalisant une croissance de 8%, sont issus essentiellement de la classe moyenne. Ceux qui consacrent un budget compris entre 100 000 et 200 000 DH constituent la majorité et ont acheté 45 853 unités. Ce chiffre représente 61% des nouvelles immatriculations. Et dans ce segment tarifaire, c’est une française, précisément Renault, qui domine le marché, avec le Kangoo, commercialisé à 8 884 unités.

Kangoo, Logan, Sandero et Duster trustent le segment 100 000-200 000 DH

Le groupe y renforce sa position avec un autre modèle, la Logan de sa filiale Dacia, qui s’est vendue à 6 838 unités. Une version du même modèle est commercialisée à moins de 100 000 DH, autre segment où elle occupe la première place avec un volume de 1 976 unités sur un total de 5 647. La Logan devance la Kia Picanto qui a réalisé 1 746 nouvelles immatriculations, dont une grande partie par l’ancienne version du modèle.
Si on prend en compte les ventes de Sandero et de Duster, respectivement 4 217 et 3 698 unités, Dacia domine en fait le segment tarifaire 100 000 à 200 000 DH. Le Duster, son «2×4 économique» est en train de cartonner malgré un délai de livraison qui atteint parfois quatre mois en raison de la forte demande enregistrée dans le monde pour ce véhicule. Une contrainte qui va fort probablement se dissiper dans les mois à venir, une fois lancée la production de la méga-usine de Renault à Tanger qui fabriquera, entre autres, des Duster.
Deux marques françaises tiennent tête au groupe Renault/Dacia. Il s’agit de Peugeot et de Citroën. La première parvient toujours à placer sa 206, sans cesse relookée, dans le haut du tableau des meilleures ventes, avec 2 131 nouvelles immatriculations. Quant à Citroën, commercialisée par le même concessionnaire (Sopriam) au Maroc, elle a vendu 1 760 unités dont le prix de vente unitaire se situe entre 100 000 et 200 000 DH. Premier modèle non français, la nouvelle Fiesta de Ford dont 1 652 unités ont été écoulées et qui figure au 6e rang dans le classement par marque, dans ce segment.

Ford Focus domine le segment «200 000 à 300 000 DH»

Dans le segment tarifaire allant de 200 000 à 300 000 DH, où 13 375 unités ont été écoulées, c’est la Ford Focus qui occupe la première place avec 1 882 nouvelles immatriculations. Ce modèle qui vient d’être remplacé par un autre tout aussi séduisant a visiblement plu aux Marocains.
Dans cette grille, la Peugeot 308 se place en deuxième position avec 1 053 unités vendues, suivie d’un modèle de Nissan qui a cartonné en cette année : la Qashqai dont les ventes ont totalisé 966 unités. On retrouve par la suite le (New) Berlingo de Citroën dans sa gamme supérieure, avec 688 nouvelles immatriculations.
Hyundai IX35 et Santa Fe les deux meilleures ventes entre 300 000 et 400 000 DH
Plus les prix de vente montent, plus les ventes en unités sont moins importantes. Logique, compte tenu du niveau du pouvoir d’achat qui fait que le prix reste déterminant dans l’acte d’achat.
Dans la grille tarifaire de 300 000 à 400 000 DH, les ventes ont atteint 5 772 unités. Deux modèles de Hyundai y réalisent les meilleures ventes à savoir l’IX35 et le Santa Fe, avec respectivement 467 et 457 nouvelles immatriculations. Une autre marque sud-coréenne, Kia, y est bien placée grâce à son Sportage avec 388 unités commercialisées à fin septembre. Cette gamme est de fait dominée par les 4×4. Aussi Rav4 (Toyota), Pajero sport (Mitsubishi) et CR-V (Honda) y figurent en haut du tableau des meilleures ventes avec respectivement 339, 335 et 275 unités. Le modèle Passat de Volkswagen, qui cartonnait il y a quelques années, commence, lui, à s’essouffler. Il n’a réalisé que 290 nouvelles immatriculations alors qu’il occupait la première place auparavant. Mais l’année n’est pas finie et la nouvelle Passat a des atouts…