6 milliards de DH pour un méga pôle urbain à  Casablanca

Huit conventions viennent d’être conclues pour la réalisation de Wessal Casablanca-Port. Ce projet devrait permettre à  la capitale économique de se positionner parmi les plus grands centres d’affaires et touristiques internationaux. A terme, il devrait doubler le nombre d’emplois que génère la zone portuaire.

On savait que la capitale économique allait changer de visage avec le projet Casablanca Finance City. Ce sera finalement bien plus que cela. Mardi 1er avril, SM Mohammed VI a présidé une cérémonie de signature de huit conventions qui donneront naissance à l’un des plus grands projets urbanistiques, touristiques et culturels du Royaume.

Il s’agit de Wessal Casablanca-Port, un projet de reconversion d’une partie de l’ancien port de Casablanca dont le coût global est évalué à 6 milliards de DH et qui sera porté par le fonds Wessal Capital.
Le projet, édifié sur une superficie globale d’environ 12 hectares de terre-pleins, est particulièrement stratégique pour la métropole dans le sens où il devrait entraîner un vaste chantier de mise à niveau impactant l’ensemble de la ville. Il se traduira, à terme, par la création d’un nouveau centre urbain tout en mettant en valeur la Médina.

C’est d’ailleurs dans ce sens qu’une enveloppe budgétaire complémentaire de 300 millions de DH sera consacrée par Wessal Capital aux prochaines phases du projet de réhabilitation de cette partie de la ville. Cette réhabilitation devrait répondre aux attentes de ses habitants en matières culturelle, socio-économique et urbanistique.

L’une des conventions signées en présence du Souverain rentre dans ce cadre. Elle lie l’Etat et le Fonds marocain de développement touristique (FMDT) et concerne la deuxième phase de l’Initiative royale de réhabilitation de la Médina de Casablanca. Ce volet comprend la restauration des structures et infrastructures de base, et la préservation de la dimension historique et culturelle de l’âme de la métropole. Les différentes actions et mesures programmées dans le cadre de ce grand projet visent à améliorer les conditions de vie des habitants et à rehausser le cadre bâti de la cité, dans le but d’une meilleure intégration dans son environnement urbain.

Une enveloppe supplémentaire de près d’un milliard de DH sera également mobilisée pour la valorisation d’autres infrastructures, notamment portuaires, à proximité du projet. De ce montant, 450 millions de DH seront réservés à la construction d’un nouveau port de pêche à même de développer une filière créatrice d’emplois, 100 millions de DH iront au terminal de croisière et 500 millions sont prévus pour le transfert du chantier naval vers l’entrée Est du port. Là encore, ces projets ont été concernés par des conventions signées par l’Etat et le FMDT.

30% de la superficie du projet sera réservé à des espaces publics

Dans le détail, le projet Wessal Casablanca-Port sera érigé autour d’une marina qui constituera l’un des repères internationaux. En termes d’infrastructures, elle sera dédiée au tourisme de plaisance, avec notamment la mise à disposition d’une base de 200 anneaux et des services destinés à répondre aux besoins de la clientèle nautique. Parallèlement, il est prévu dans le cadre du projet des commodités permettant aux Casablancais de profiter également de cet espace.

Cette marina sera entourée d’un complexe résidentiel qui sera conçu de manière à ce que son architecture puise dans l’authenticité de la métropole tout en y apportant une touche de modernité. De cette manière, les promoteurs du projet s’assureront du maintien de l’identité historique de la ville.

De plus, 63 000 m2 seront consacrés aux infrastructures commerciales et aux espaces de loisirs, conçus autour du port de plaisance, auxquels s’ajouteront des espaces publics et des espaces verts. Cette composante sera d’ailleurs édifiée en continuité à la fois de la corniche et de la nouvelle gare de Casa-Port. Selon la maquette du projet, 30% de la superficie du projet Wessal Casablanca-Port sera réservée à des espaces publics destinés à accueillir des activités culturelles, associatives ou festives. Les promoteurs prévoient en outre l’aménagement d’esplanades.

Pour ce qui est du business, le projet, tel qu’il a été présenté au Souverain, inclut un programme tertiaire qui réserve 53 000 m2 pour la construction de bureaux autour de la marina. L’enjeu de ce complexe professionnel sera de développer une offre selon les standards des plus grands centres d’affaires internationaux, avec notamment une importante infrastructure technologique permettant d’attirer de grandes enseignes internationales.

A celui-ci devrait s’ajouter une composante hôtelière développée dans une démarche environnementale.
C’est dire la révolution que devrait connaître la ville avec notamment une nouvelle dynamique économique pour la zone où le projet sera réalisé, ainsi que la création de nouvelles opportunités d’emplois. Selon les premières estimations, Wessal Casablanca-Port pourra à terme doubler le nombre d’emplois directs dans la zone et tripler le nombre d’emplois indirects liés au projet.