5 milliards de DH pour la première tranche du projet Bouregreg

Le financement de la première phase de l’aménagement et de la mise en valeur des deux rives du Bouregreg est assuré. Sur les 5 milliards de DH d’investissements prévus sur 5 ans, 3,25 milliards sont déjà mobilisés. Le budget de l’Etat, par le biais d’une ligne spécifique, contribuera au projet à hauteur de 1,25 milliard de DH sur 5 ans, soit 250 millions par an. Le Fonds Hassan II et la DGCL apportent, chacun, 1 milliard de DH. Le reste, soit 1,75 MDH, pourra être levé sur le marché financier.Outre le tramway, la première phase du projet comprend notamment la construction d’un port sur l’Atlantique, d’une marina fluviale, d’une cité des arts et des métiers et d’une zone hôtelière dotée d’un palais des congrès.
Les travaux de cette tranche devraient démarrer au 3e trimestre 2005. Les études d’exécution des différents ouvrages sont lancées. Une attention particulière est accordée à la réalisation de la cité des arts et des métiers, «car sa réussite conditionne le succès de l’ensemble du projet», note M. Essakl.
Notons par ailleurs que le projet de loi qui confirmera le nouveau plan d’aménagement de la zone et portant création de l’Agence en charge du projet est toujours en cours de discussion au Parlement. Il devrait être voté lors de la prochaine session parlementaire .